06
Fév
09

Billet d’humeur d’Oceanlook

Vous n’avez pas pu y échapper.

Hier, IL était partout. OUI, partout, sur M6, France 2, TF1. Oh, il n’y avait guerre qu’un village d’irreductibles gaulois sur Canal + pour offrir une autre alternative. Et puis, entre nous, France 3 , on s’en moque (désolé pour les amateurs de » Poubelle La Vie »)

Oui, hier soir, le roi Sarkozy Ier avait réuni ses sujets dans son palais. Il y avait là le gentil David Pujadas, look et coupe de premier de la classe (et pas moins fayot). Laurence Ferrari, dont la vivacité d’esprit et les questions incisives qui faisaient sa force sur Canal ont fondu comme neige au soleil essayait se s’imposer de temps à autre, mais sa voix se perdait et le président se fichait royalement et  (pas ségolainement) de ses questions.

Ou bien non. C’était plutôt  à cause de ses questions qui étaient tellement médiocres que  le Président passait à autre chose, histoire de dire : « ma cocotte, moi j’embraye, j’ai pas que ça à faire ». Quant à Pujadas, il essayait vaguement de titiller N.Sarkozy, mais il était englouti par son volubile interlocuteur.

Le fond maintenant. Dès le début, j’ai senti qu’on allait s’ennuyer. Mais quand même, à un moment, j’ai bien rigolé lorsque le sujet de la grève est venu sur la table. « Ce n’est pas à cause des manifestations des lycéens que j’ai repoussé la réforme des lycées, mais à cause de l’incompréhension qui régnait. »

Sans blague. On n’aurait pas douté une seule seconde que s’étaient en fait les « vaillants lycéens » dans la rue, plus armés de paresse que de convictions, dont un tiers ne connait pas le contenu de la réforme, et dont l’autre tiers n’a pas loupé cette formidable occasion de ne rien foutre, qui avaient fait reculé Sarkozy, si ce dernier ne nous l’avait pas dit!

Pfff. Vraiment, ça m’écoeure. Ces lycéens gachent tout. Ils souillent l’image de ceux qui manifestent en connaissance de cause, ceux qui sont vraiment dans la difficulté, ceux qui se battent au quotidien. En plus, ils donnent du grain à moudre aux médias qui veulent altérer l’image des mouvements sociaux. On les entend eux, les lycéens, mais on ne laisse pas parler le corps enseignant.

Au moment où N.Sarkozy a commencé à dire: « de toute façon, en France, des grèves, des manifs, on en a tous les jours, si je devais m’arrêter à chaque… » j’ai senti que la célèbre phrase fétiche et écoeurante des anti-grèves : « La grève est un sport national en France » n’était plus très loin, et j’ai préféré mettre les voiles vers des horizons moins moroses.

Mais les gens savent que le mouvement n’est qu’à son début… Et ce genre de phrases qui sont faites pour les décourager ne fonctionnent plus. Car là, on est mal.

Lui, je l’ai trouvé en diffuculté. Pas dans la forme, son parler, où il excelle toujours. Mais le fond était pauvre (c’est la crise, me direz-vous). Il n’est pas convaincu lui-même et semble se dire: « dans quelle galère me suis-je fourré ? ».

Mais ça, j’ai envie de te dire, c’est pas notre problème.

Oceanlook.


0 Responses to “Billet d’humeur d’Oceanlook”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

février 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

%d blogueurs aiment cette page :