14
Juil
09

Incontournables des 90’s…Ágaetis Byrjun

On vous en avait parler en vitesse récemment (ici!) et vous avions promis de vous en dire plus à son sujet…Car oui, au lieu de regarder le défilé à la TV et d’attendre encore que le concert de Jojo passe à la TV, ce qui n’est pas le cas, Absolute Zone continue de vous révéler des perles ou de vous les faire redécouvrir et aujourd’hui, on s’attaque au somptueux Ágaetis Byrjun de Sigur Rós !

Groupe islandais officiellement composé de 4 membres alors que la formation est bien plus nombreuse sur scène et fondée en 1994, Sigur Rós se fait d’abord remarqué dans son pays d’origine en 1997 en sortant l’album Von qui connaitra un petit succès local. Mais pour eux, l’explosion arrivera véritablement en 1999 avec la sortie de Ágaetis Byrjun, qui deviendra rapidement un succès grâce au bouche à oreille et à l’aide de Thom Yorke, leader de Radiohead qui prendra le groupe pour ses premières parties.

Et que dire hormis qu’on comprend le bougre à l’écoute de ce Ágaetis Byrjun. Débutant sur une Intro hallucinogène composée de voix spectrales et de samples déformés, le disque arrive alors sur un vide spatiale, avec ce qui semble être des bruits de sonar, quand soudain arrive la voix du Jonsi qui déclenchera Svefn-G-Englar (oui, il faut s’accrocher avec les noms chez Sigur Rós), ballade aérienne et lancinante posant immédiatement l’identité sonore du groupe et permettant de mieux rebondir vers Starálfur, véritable chef-d’oeuvre lyrique dont les violons vous donnerons forcément des frissons et la chair de poule. Vient ensuite Flugufrelsarinn (littéralement « Le sauveur de mouches » !), sorte de montée crescendo qui arrive pourtant à rester constamment planante et n’explosant jamais, contrairement à Ný Batterí dont le final étonne encore par sa beauté. Passant ensuite par la plus jazz Hjartað Hamast (Bamm Bamm Bamm), la plus classique (mais pas pour autant moins efficace) Viðrar Vel Til Loftárása, ou bien les toujours aussi planantes Olsen Olsen et Ágætis Byrjun, l’album se termine sur la plus sombre Avalon, chanson plus grave et pourtant évidente de par sa force et pertinente comme conclusion. Véritable chef d’oeuvre de la musique contemporaine, ce Ágaetis Byrjun impose un son hors du commun et sortant des sentiers battus, ultra posé et planant et dont les qualités de mélodie n’ont d’égal que la beauté de l’interprétation du chanteur. Vous souhaitez rêver en chanson? Vous avez trouvé le bon disque.

Xidius, planant…


2 Responses to “Incontournables des 90’s…Ágaetis Byrjun”


  1. 1 Julien
    15/07/2009 à 23:58

    Comment peut-on aller voir U2 et penser en même temps que Agaetis Byrjun est un album incontournable?

    Cette question ne regarde que moi, évidemment ;-)

  2. 2 xidius
    16/07/2009 à 08:45

    Je vois pas où est le problème. Encore qu’on me dise tu aimes Coldplay et NIN à la limite…
    Enfin la réponse est simple : ouverture d’esprit.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

juillet 2009
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

%d blogueurs aiment cette page :