Posts Tagged ‘UMP.

22
Mar
10

Billet d’humeur d’oceanlook.

Les élections d’hier et leur résultat ont été le grand moment de ma soirée hier. J’avais pas grand-chose d’autre à faire d’ailleurs, que de regarder notre bande de pots de fleurs encravatés nous donner leur grande messe.

Les résultats ont donné une victoire écrasante à la gauche, qui n’a pas l’air de savoir quoi en faire, et une gifle magistrale à l’UMP, qui la regarde aussi bien que Gilbert Montagné regarde la route dans le clip du parti. Xavier Bertrand sur tous les fronts hier (TF1 puis France télévision) semblait victime d’une constipation carabinée, les dents serrés, le front luisant, mais ne tirait du résultat « aucune leçon nationale ». Alors, démontons un peu ce discours si savament balancé hier par les sbires du président: imaginons que l’UMP gagne 21 régions et écrase la gauche… Hum hum, je vois bien Xav’ déclarer que de toutes façons, le vote ne consacre en rien la politique de Sarkozy!

Sinon, on a vu Valérie Pécresse, sur la F2, pulvérisée par Polochon en Ile de France, qui nous a offert une réaction pleine de naturel et d’aisance à l’oral (sic). Visiblement, du côté du camp Pécresse, on arrose mieux les défaites que les victoires. Vous me direz, le camp Pécresse, c’est un peu comme le camp Panafieu, s’ils réduisaient leur consommation aux succès, ils n’auraient pas beaucoup l’occasion de boire.

La Reine de la soirée a fait son discours en duplex sur TF1. Le sourire de carnassière de Marine Le Pen bouffait l’écran, vautrée sur son trône elle postillonnait sa rage et son orgueil. Il faut dire que le FN a fait fort, 25%  pour le papa, 22% pour la fifille, c’est à pleurer, mais que voulez-vous: en ressortant du passé un discours fanatique patriotique indigne de notre temps, l’UMP n’aura réussi qu’à exciter de nouveau les exaltations frontistes de jadis.

Oceanlook.

18
Fév
10

Billet d’humeur d’Oceanlook.

Le gouvernement se moque de nous, et sans vergogne.

La dernière polémique de cette bande de « plantes en pot cravatées de sombre », comme le disait Pierre Desproges nous vient tout droit de Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-mer depuis l’été 2009 et qui nous a fait il y a quelques jours un dérapage au moins aussi incontrôlé que celui de Brian Joubert dans son programme court des JO de Vancouver.

On écoute avec religiosité (ou on lit, en l’occurrence) les paroles de la ministre, en meeting en Guadeloupe pour les régionales…

 Et je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne…

Il y a des enjeux considérables financiers, nous en sommes à une enveloppe de plus de 500 millions d’euros aujourd’hui pour l’outre-mer. Et ça me ferait mal, de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique, et de me dire, enfant de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays, mais à quoi je sers ?

 

Mais à rien, Marie-Luce, à rien! Si ce n’est à gaver l’opposition de pain béni à quelques jours des élections régionales. Franchement, cette déclaration de la part d’une ministre qui est sensée représenter l’ensemble de l’Outre-mer est énorme, elle se passe de commentaires tant elle est limpide sur les intentions de Penchard. C’est comme si, je sais pas, une ministre chargée des sports disait « Monfils se bat sur tous les ballons »…

(Oups, la boulette!)

Bref, face à cette bourde cosmique, le plus drôle est d’écouter les réactions du gouvernement et de ses complices qui sont montés au créneau pour défendre l’indéfendable. François Fillon, rouge de colère, serré comme nem dans son costume, et qui je le rappele est Premier Ministre (oui oui) a réagi avec la vigueur qu’on lui connait à la demande de démission de Penchard par la gauche., en dénonçant une polémique dérisoire (comme d’hab, c’est fabuleux de voir que toute polémique est dérisoire pour Fillon quand elle touche son camp) et affirmant que les propos ont été sortis de leur contexte (comme d’hab, c’est fabuleux de voir que toute polémique touchant le camp de la majorité est sortie de son contexte).

Frédéric Lefebvre, responsable de la propagande, euh… porte-parole de l’UMP, et qui est à la politique ce que le surimi est à la gastronomie, déclare:

Il faut que le PS arrête ses mensonges généralisés et ses manipulations en tout genre pour détourner l’attention du bilan catastrophique de l’ensemble de ses présidents de région en matière de fiscalité, de sécurité et d’emploi

Ce petit jeu du PS est indigne et directement piloté par Martine Aubry qui donne l’exemple depuis plusieurs semaines en attaquant les personnes, en pratiquant l’insulte

Oh oui, Frédéric, Martine est l’instigatrice d’un complot énorme, c’est elle qui tire les ficelles, de toute évidence! Et, bien entendu, aucune réponse sur les propos de Calamity Penchard, il se contente d’aboyer sur le PS, déplacer la polémique avec vigueur sans constater que, au sein de la majorité, on n’est pas sur la même longueur d’onde. Mais, après tout, Patrick Balkany, qui a déclaré que Penchard devrait être virée, est peut-être de mèche avec Martine pour faire tomber le Président en se servant de Marie-Luce. Tu devrais y réfléchir, Fredo.

Oceanlook.




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728