Posts Tagged ‘Ultimatum

06
Jan
10

L’année comics 2009 vue par Bigorneau (2/2)

Allez, allez, allez !! On est au taquet, il neige, il fait froid, on fait la gueule, c’est les soldes, mais c’est surtout l’heure de la seconde partie du bilan comics made in Bigor’ de l’année 2009. Allez, allez, on commence de suite :

  • Ce n’est qu’un au revoir univers Ultimate

Il y a 9 ans, Brian Michael Bendis (Daredevil, New Avengers, Powers)  crée l’univers Ultimate avec sa série Ultimate Spider-Man. 9 ans plus tard, Joe Quesada, alors rédacteur en chef de Marvel Comics, décide qu’il faut faire le ménage, afin de le faire re-partir à 0. Il décide alors de mettre Jeph Loeb aux commandes de ce renouveau. Aïe, grosse erreur. En effet, ce renouveau, qui sera un crossover en 5 parties appellé Ultimatum (wouaaah, quel jeu de mot !), va en réalité se transformer en grosse blague meurtrière. Au lieu de signer une aventure intéressante qui permettrait de faire partir l’univers Ultimate d’un bon pied, non, il décide que tuer des super-héros, c’est drôlement mieux. En plus, avec un David Finch qui dessine ses personnages comme des drogués en manque de testostérone, le tout un est un bon plan pour vomir ses tripes. Encore heureux que, à côté de ce massacre, on ait eu le droit à la mini série Wolverine vs Hulk, qui, elle, est un régal (surtout pour les yeux, grâce à Leinil Yu). Enfin bon, en 2010, le « renouveau » de l’univers Ultimate arrive, avec Ultimate Comics Spider-Man en avril (par Bendis et David Lafuente) et Ultimate Avengers en mai (par Millar et Pacheco)…

  • C’est la crise, ma bonne dame !

DC Comics est tellement mal publié en France, que lorsque j’ai fait le bilan de 2009, j’ai oublié cet éditeur. ‘fin bref, l’année a été assez chargé pour DC. Ça commence avec le début de Final Crisis, dans les pages de DC Universe HS, troisième et dernière crise (Identity Crisis ne compte pas). Scénarisé par Grant Morrison (All Star Superman) et dessiné par J.G. Jones (Wanted), ce crossover, attendu comme la suite directe de Infinite Crisis, se révèle beaucoup plus complexe. La saga n’est pas terminée encore en France, on en reparlera ici. Ensuite, gros évènement chez DC, c’est bien sûr la saga Batman RIP, du même Morrison. Publié dans les pages du bimestriel Superman & Batman, cette saga n’est pas encore finie, elle aussi… Un nouveau bimestriel est sorti, Trinity, par Buisek et Bagley. Vous l’aurez remarqué, DC en France, c’est le pet. Encore que, DC Universe, le seul mensuel de DC en France, nous a permis de savourer l’excellente série Green Lantern, écrite par Geoff Johns.  Mais il n’y a pas que le kiosque dans la vie, il y a aussi les librairies. On a eu le droit à une jolie réédition de Superman For All Season, de Jeph Loeb (c’est surement pas le même que celui décrit en haut, parce que ici, ça déchire) et Tim Sale (c’est un petit peu sa faute à lui, aussi, quand même.). On aussi eu le droit a 2 tomes de la série The Spirit avec la fin du run de Darwyn Cooke (New Frontier).  Une année assez chargée, mais avec le passage de DCU en bimestriel et la fin de Trinity en France, 2010 ne fera visiblement pas la part belle à l’éditeur de Superman…

  • et plein de bonnes (autres) choses !

 

Bon, c’est bien joli tout ces grands titres là, mais bon, ya d’autres trucs de biens qui sont sortis. D’abord, la réédition de Daredevil par Bendis et Maleev au format Deluxe. Pour ceux qui n’ont pas les 100% Marvel (comme moi), cette réédition tombe à point nommé, surtout que c’est une grosse tuerie cosmique (oui, rien que ça). Pour l’instant, il n’y a que 3 tomes de publié chez Panini. Restons du côté de la librairie avec la sortie de Spider-Man Noir, réécriture des origines du personnage… dans les années 30. On a aussi eu le droit à Umbrella Academy chez Delcourt, très beau comics mélangeant X-Men et une ambiance à la Hellboy (grâce au dessin de Gabriel Bà). Je vous avez déjà parlé de Milady Graphics, et bien cette année a été un peu leur année, avec, entre autre, Jungle Girl, Black Summer ou Empowered. On leur souhaite tout le succès qu’ils méritent pour 2010. Côté kiosque, on a eu de très très belle chose, entre le magasine X-Men qui, grâce à la série Uncanny X-Men, par Brubaker, Fraction, Land et Dodson, reprend de l’intérêt, ainsi que le bimestriel Marvel Universe qui nous a régalé avec Nova, Guardians of the Galaxy ou encore le début de War of Kings. A l’occasion des nombreuses adaptations de comics au cinéma, les éditeurs français ont, pour surfer sur la vague créée par le film, publié les œuvres originales, comme Clones, ou Witheout. Plein de choses quoi.

 

On a beau râler, mais cet année 2009 était géniale, bourrée de bons comics, de bons films, de bonnes musiques, mais l’année 2010 s’annonce très trèèès bien ! Entre Angoulême, Iron Man 2, Jonah Hex, Ultimates Comics, Siege… on va être serviiis \o/

 

Bigorneau, qui vous souhaite une bonne année 2010 :)

18
Juin
09

Ultimates, ou l’un des meilleurs comics de ce début de siècle

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler comics (pour changer). Et quoi de mieux que de vous faire découvrir (ou redécouvrir, pour ceux qui connaissent déjà) l’une des meilleurs productions de Marvel depuis des années : Ultimates.

Petit rappel historique : En 2001, le premier numéro de la série Ultimate Spiderman, scénarisé par Brian Michal Bendis et dessiné par Mark Bagley, sort et crée par conséquent un nouvel univers appelé Univers Ultimate. L’idée du directeur de Marvel Comics, Joe Quesada, est de crée un univers, semblable et à la fois différent, de l’univers Marvel classique, pour attirer un nouveau et jeune public, qui n’aurait pas à lire les 258 épisode de Spiderman avant de commencer à lire la série. Fort du succès de USM, Marvel sort la série Ultimate X-men, relatant les aventures des X-men de ce même univers Ultimate. Cette série est confiée au scénariste Mark Millar. La ligne Ultimate rencontre un fort succès, de part la qualité des séries (alors que les comics se déroulant dans l’univers Marvel classique battent un peu de l’aille). Mais le gros boum sera en mars 2002, lorsque sort le premier numéro d’Ultimates !

Ultimates, c’est donc la version Ultimate des célèbres Vengeurs. Le scénariste Mark Millar (Wanted, The Authority) va  totalement réécrire la création de l’équipe tout en gardant certains éléments historiques fixes (Capitan America retrouvé dans un bloc de glace, par exemple). Il dépoussiéra le mythe des Vengeurs pour le rendre plus actuel et plus réaliste. En plus d’être d’une grande qualité scénaristique (c’est sans doute l’un des meilleurs travaux de Millar), la série est dessinée, de mains de maitre, par Bryan Hitch. Le dessinateur livre des planches époustouflantes, qui en imposent. Le problème est que, le dessinateur, tellement minutieux avec son travail, va accumuler les retards, au point de rendre le 13ème et dernier numéro de la première « saison » d’Ultimates, 6 mois après le 12ème. Mais le résultat est là : les deux artistes ont livrés un modern comics d’une qualité rare. Et, fort du succès, les deux artistes vont, en février de 2005, récidiver avec Ultimates 2.  Cette seconde saison (13 numéros et 2 annulas) arrive à remporter le pari totalement surréaliste d’être meilleure que la première (malgré les retards, de plus en plus long, de Hitch). En plus de continuer l’œuvre commencé avec Ultimates, en livrant un comics jouissif et magnifique, Millar y glisse un critique des USA de Bush. Ultimates 2 est acclamé, ovationné, par la profession et gagne par conséquent le titre de chef d’œuvre.

Mais, comme on dit : « Jamais deux, sans trois » Et c’est ce qu’il va se passer. Une troisième saison est bien annoncée, mais elle ne sera pas réalisée par le duo des deux premières saisons. Marvel confie Ultimates 3 au scénariste Jeph Loeb et au dessinateur Joe Madureira. L’annonce peut laisser perplexe. Le style cartoon du dessinateur Joe Madureira est complètement opposé au style réaliste d’Hitch. Mais bon. On leur laisse le bénéfice du doute. « Et là, c’est le drame. »  La mayonnaise ne prend pas. L’histoire de Loeb n’est pas intéressante, contredit les autres séries Ultimate et donne plus l’impression d’une énième aventure des Vengeurs, plutôt que des Ultimates. Le travail de Madureira ne colle pas au récit, et l’encrage, lourd, empêche d’apprécier à sa juste valeur le travail réalisé. Cette saison 3 s’arrête après seulement 5 numéros, et la déception est au rendez vous. Mais, après l’événement Ultimate de l’année, Ultimatum, ayant pour but de remettre au gout du jour l’univers Ultimate, plusieurs séries vont être lancées, ayant pour protagonistes les Ultimates : Ultimate Avengers, par Millar et Pacheco, New Ultimates, par Loeb et Cho (mais les noms des protagonistes n’ont pas été révélés) ainsi qu’une autre série, réalisée par Loeb et Adams, mais cette dernière n’a pas encore de nom.

En France, les différentes saisons d’Ultimates ont été publiées dans la revue bimestriel « Ultimates » (d’ailleurs, la fin de la saison 3 sera publiée dans le numéro 41 de Juillet). Ultimates a aussi été réédité en Marvel Deluxe (voir première image de l’article) et la seconde va également être réédité dans la collection Marvel Deluxe, mais en deux volumes. Je vous conseille vivement la lecture des ces deux premières saisons. Pour Ultimates, prenez le Deluxe les yeux fermés, pour Ultimates 2, essayez de trouver les anciens numéros kiosques (16 à 29), ça vous reviendra moins cher que deux Deluxe à 28 euros chacun.

The Ultimate Bigorneau




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728