Posts Tagged ‘Nintendo

10
Juin
11

Les meilleurs trailers de l’E3 2011 !

Comme chaque année, à Los Angeles, ce déroule l’E3, l’un des plus grands salons consacrés aux jeux vidéo du monde. Et c’est lors de cet évènement que les différents éditeurs font leurs grosses annonces et diffusent des bandes annonces de futurs gros hit de l’année à venir. L’édition 2011 c’est achevé hier, c’est pour cela que je vous ai sélectionné les meilleurs trailers qui ont été présenté là bas loin. C’est parti !

On commence avec la bande annonce qui m’a le plus bluffé, alors que je ne suis même pas fan de la saga; celle d’Assassin’s Creed Revelations. La réalisation est mortelle, les textures et l’animation sont sublimes, le personnage à un charisme de dingue, et surtout, la musique (Iron de Woodkid) sublime le tout et donne une puissance magistrale à cette cinématique, qui donne tellement envie de ce plonger corps et âme dans cette saga.

Parmi les autres suites de grandes sagas vidéo-ludiques, on retrouve Uncharted 3 Drake’s Deception. Une bande annonce présentée à l’E3, avec un montage très hollywoodien, qui, en plus d’augurer de belles choses pour le jeu, donne sacrément envie de voir une adaptation ciné. En attendant, on se contente de cet efficace trailer.

Ça fait des années qu’on nous l’annonce, avec des cinématiques sublimes à chaque report, et on pensait que, enfin, le jeu allait sortir. Hé bien non, il n’y a toujours aucune date de sortie précise pour le MMORPG Star Wars The Old Republic. Mais, comme d’habitude, l’éditeur a diffusé durant cet E3 une nouvelle cinématique pour faire patienter. Et encore une fois, c’est beau à pleurer. The Old Republic, ou comment enterrer la prélogie en 3 cinématiques de 5 minutes.

Parce qu’il n’y a pas que les PC et les grosses consoles de salon dans la vie, il y a aussi les portables. Et si les jeux annoncés sur 3DS ne sont pas des grosses surprises (même si certains ont l’air très très sympa, comme le Mario Kart), Sony a enfin dévoilé définitivement sa nouvelle console portable, la PS Vita. Si le nom n’est pas très bien choisi (NGP était bien mieux), la puissance de la console et les possibilités qu’elle offre sont assez étonnantes. D’autant plus que, parmi le line-up de lancement, on aura le droit à un nouveau Little Big Planet, qui prend visibelemnt en compte toutes ses possibilités. Sortie fin 2011, si tout va bien.

Bon, et puis deux trailers pour le prix d’un pour finir, avec le retour de deux légendes de la plateforme. L’un est un hérisson bleu qui court vite et l’autre est un français qui un corps bizarre et des cheveux qui font une hélice. Je veux bien sur parler de Sonic avec Sonic Generation et de Rayman avec Rayman Origins. Deux personnages qui sont tombés bien bas ses derniers temps (Sonic n’a jamais brillé sur DS ou sur Wii et Rayman était bien occupé à observer la médiocrité des Lapins Crétins) et qui reviennent aux sources pour notre plus grand plaisir !

Voilà, un E3 sacrément riche (et encore, j’ai pas parlé de la Wii U), avec de très belles annonces, qui personnellement m’a redonné envie de jouer aux jeux vidéos. Les bandes annonces de cette article ont été prise chez Gameblog, qui a vraiment bien couvert le festival, avec beaucoup d’impressions et d’interviews, je vous invite donc naturellement à aller y faire un tour !

B3

18
Déc
09

Zelda : Spirit Tracks

Annoncé en mars, le dernier Zelda vient de sortir il y a quelques jours. De nombreuses images ont commencé à envahir le net montrant Link à bord d’un train.Etant fan de Zelda depuis Link’s awakening (pour moi le meilleur de la saga avec Ocarina Of Time), j’ai toujours été un peu réticent quant aux graphismes développé depuis Windwaker sur Gamecube, trop japanim à mon goût (je ne vous raconte pas ma joie devant Twilight Princess, même si la Wii ne se prêtait pas forcément au gameplay (trop répétitif)). J’avais été un peu déçu par Phantom of Hourglass, surtout à cause du scénario trop répétitif. Refaire toujours le même palais 12 fois a vite commencé à me saouler et je ne l’ai hélas jamais terminé.
C’est donc avec impatience et une certaine appréhension que j’ai essayé ce nouveau chapitre des aventures de Link.

Encore une fois et comme à chaque fois pour un volet de Zelda, Nintendo nous offre un scénario ultra complet et complexe. Des dizaines d’années après Phantom of Hourglass, le descendant du Link du précédent jeu (ce n’est pas clairement dit, mais on le comprend facilement) remplace son bateau par un train. Après une cérémonie au château d’Hyrule (qui a la même architecture que celui de Super NES, réjouissons nous), le méchant ministre capture la princesse Zelda car il a besoin de son corps pour ressusciter le maître des méchants (Ganondorf ?). Et à cause de lui, les voies sacrées de chemin de fer disparaissent. Nous devons donc, en compagnie de l’âme de Zelda, rétablir ces voies afin de pouvoir battre le ministre.

Les craintes qui me restaient de mon amer expérience de « Phantom… » se sont vite dissipées puisque au bout de 3 palais, j’ai pu voir que le coté redondant du « je refais le palais du bad guy étage par étage » a enfin disparu. On a donc plusieurs niveaux différents, de nouvelles armes. Mais pourtant, ce qui faisait la magie de Zelda a disparu. Ca doit être dû à mon côté fanboy de la chose, mais le fait de se balader de « ville » en « ville » ne me plait pas. Si je mets « ville » entre guillemet, c’est parce que justement. Quand on arrive dans un endroit, il y a 4 maisons. Fini Cocolint. Et encore une fois, Nintendo veut voir les choses en grand, trop grand puisque c’est finalement assez long et ennuyeux d’aller d’un point à un autre sachant que les interactions avec le trains sont assez pauvres.

Reste quand même que le gameplay est toujours aussi excellent, la DS est utilisée au maximum, c’est varié, très créatif, très très très joli (gros point sur le graphisme, c’est probablement ce qui se fait de mieux sur DS), et les références (peu nombreuses hélas) ravirons les fans de la première heure comme moi (je pense notamment à la première apparition de Zelda, avec la chanson de Marine en fond). Il y a ENFIN un moyen de combattre les armures! Et quel bonheur de pouvoir rejouer un instrument! Un excellent jeu en somme, mais long (dans le sens ennuyeux parfois, pas sur le nombre d’heure jouées) et il manque définitivement la petite touche qui fait Zelda (le dernier d’excellente qualité étant Minish Cap)




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728