Posts Tagged ‘Musique

06
Mar
14

Mark Daumail en solo : plongée dans un nouvel univers !

Après l’aventure Cocoon, Mark Daumail se lance de nouveau dans la musique, mais cette fois-ci en solo. Son nouvel album devrait sortir sous peu, précédé par un EP baptisé Mistaken, déjà disponible, et suivi par une tournée. De passage à Paris, il a trouvé un moment dans son emploi du temps pour répondre à Absolute Zone… Lire la suite ‘Mark Daumail en solo : plongée dans un nouvel univers !’

22
Nov
11

Brand New

Parlons un peu musique, et pas Minute Rock, pour une fois. Je l’avais déjà dit, y en a un peu ras le bol non, des groupes mythiques que tout le monde connait et été forcé d’écouter mille fois dans sa vie. Je ne critique pas, mais la musique, c’est pas que ça. Et heureusement, je suis là pour te le rappeler un peu, parce que c’est un principe qui se perd un petit peu sur ce blog. Plus de découverte musicale, rien. Tu es complétement perdu. Je le sais. Je suis ton phare. Ta lumière dans le brouillard. Ne réfléchis pas, et suis moi sur les traces de Brand New. Tu vas kiffer ta maman.

De quoi quand comment et pourquoi. Excellente question. Brand New, coup de coeur que je dois à la magie de Tumblr et aux douze mille fans qu’ils ont sur ce réseau, est un groupe rock alternatif à l’américaine. Leurs morceaux sont pop, rock, et ont parfois même des accents post-hardcore . Mais ne t’en fais pas, ne prend pas peur, rien de trop violent pour toi, je te le promet.  Cela s’explique d’ailleurs simplement que la majeure partie de la formation de Brand New se faisait avant appeler The Rookie Lot, groupe legerment plus punchy, dont le style se retrouve essentiellement dans le premier opus du groupe, Your Favorite Weapon. (2001)
Voilà rapidement, pour vous, ce que ça donne :

Bon. Si tu es encore là, c’est bon signe. Le fait est que je ne suis pas là pour me la jouer Wikipédia et te donner les dates de sorties de chacun de leurs albums. On a pas que ça a faire. Le principe, c’est de savoir si oui ou non tu as bon goût. Mon but, c’est de te coller ma musique au visage et te forcer à écouter jusqu’au moment ou tu aimeras.
Alors voilà. Je vais te mettre seulement deux morceaux histoire de ne pas te noyer dans le bon goût non plus, tu n’es plus tellement habitué à ça. Tu les écoutes, et tu me dis. Le premier sort tout droit de Déjà Vu (2003), qui est, je pense, l’album de Brand New que je préfère. Le second, lui, est tiré de  Daisy (2009), leur dernier album en date.

Si tu n’es toujours pas convaincu, je ne sais pas quoi faire de toi petit. Je te présente ma grosse obsession du moment, tu pourrais avoir un peu de respect et aimer quoi. Ce qui est bon avec Brand New c’est qu’ils ont un style vraiment à eux, que l’on reconnaît à travers des albums relativement différents les uns des autres. La musique est sombre, prenante, mais en même temps assez violente pour ne pas au choix se faire chier comme en écoutant un Coldplay ou finir en dépression comme avec Radiohead (mais n’y voyez aucune critique, la dépression, tout ça, parfois c’est cool aussi).

Pour finir, si tu viens de te prendre ta claque, et que tu as de l’argent, ce qui n’est pas mon cas, tu peux toujours aller te faire un petit séjour en Angleterre en février. Ils y joueront. Cours, vole, nage, comme tu veux. Je suppose que ça doit bien valoir le détour. Fais ça pour moi.

Karine, Trumper,
qui est sick de tes tattoos & the way you don’t appreciate Brand New.

28
Juin
11

Let’s Bang with Shaka Ponk

L’histoire du groupe Shaka Ponk est atypique. Celle d’un groupe de rock Français, qui s’est fait connaître en Allemagne, en chantant un mélange d’anglais est d’espagnol. Avec leur 3ème album, ils continuent sur leur lancée, celle d’un rock trashy sexy créé pour faire bouger le monde entier.

Après Loco Con Da Frenchy Talkin et Bad Porn Movie Trax, le nouvel album de Shaka Ponk, The Geeks and the Jerkin’ Socks ancre un peu plus le groupe dans un genre bien à part, mélange de rock et d’électro, sur un fond absolument et délicieusement Trash. Le mélange d’espagnol et d’anglais ainsi que la prononciation très américanisée des paroles les rend parfois difficiles à comprendre, mais quand on connait la traduction de certains morceaux, on aurait préféré ne rien savoir du tout.

 

Le premier extrait, Let’s Bang, évoque le rock californien tel que savaient le faire Sum 41 ou Green Day, mais avec une touche électronique et des voix robotisées qui apportent une touche de modernité. Selon les morceaux, on retrouve une prédominance de voix féminine ou masculines, bien qu’elles soient parfois difficiles à discerner. L’album en lui-même est ce qu’on pourrait appeler un joyeux bordel, mélange de plusieurs genre, mais indubitablement festif. Idéal pour une playlist d’été.

 

A écouter si vous avez envie de bouger sur un son frais, joyeux et novateur. Aux Solidays, où ils seront présents par exemple.

08
Juin
11

Revue de Concert: Milow

Le jeune chanteur Belge a présenté à une poignée de fans, réunis au Salon du Louvres pour un showcase privé, quelques extraits de son troisième album.

Guitariste, compositeur, chanteur, Milow s’est fait connaître il y a maintenant 3 ans grâce à sa reprise acoustique de Ayo Technology, de 50 cent. Depuis, le jeune rêveur Belge a fait du chemin, et prépare la sortie de son troisième album ainsi que plusieurs concerts, dont l’emblématique Olympia. Lundi, accompagné de deux de ces musiciens (Nina, aux percussions et à la voix et Tom, à la guitare et à la voix), il a profité d’un showcase organisé par sa maison de disque au Salon du Louvres pour présenter quelques extraits de son nouvel album, North & South, dans les backs à la rentée, sans négliger pour autant des morceaux qui l’ont rendu célèbre, telle que Ayo Technologie ou encore You don’t know.

Originaire de la Belgique néerlandophone, Milow s’est pourtant adressé à ses fans dans un Français plutôt bien maitrisé, bien que parfois hésitant, et n’a pas hésité à se mêler à ses fans, interprétant un morceau en plein milieu de la foule, A Capella, ni à répondre aux questions du public entre deux morceaux expliquant l’histoire de chaque morceau. Un spectacle intimiste, relativement court (moins de 45 min de show), mais parfaitement maîtrisé. Milow possède réellement une voix magnifique, captivante et profonde, régulièrement sublimée par l’apport de sa choriste Nina, qui a étonné et charmé le public par la foce de sa voix parfois rocailleuse.

Milow – North & South, sortie prévue pour la rentrée 2011, et à acheter de toute urgence si vous êtes amoureux des belles voix, de guitare acoustique et de chansons qui racontent une histoire.

08
Mai
11

La Minute Rock #6: Queen

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres, bien au contraire, puisque nous allons parler d’un groupe de rock que j’affectionne beaucoup. Pourquoi ? Et bien parce que parmi beaucoup de groupes ou d’artistes en tout genre, certains ont quelque chose de différent, quelque chose de plus que l’on ne pourrai pas décrire au premier coup d’œil et ce petit quelque chose s’appelle le génie. Et du génie il y en a dans le groupe Queen, ainsi oserait-je prononcer le nom du chanteur et leader mythique du groupe, un homme au charisme fou et à la voix inimitable, j’ai nommé Freddie Mercury. Évidemment, vous allez me dire que c’est peut-être exagéré, et bien peut-être pas. Comme disent nos amis d’outre-manche, God Save The Queen !


Tout le monde connaît Queen, personne (ou presque) n’a échappé durant sa vie à l’écoute d’un de leur grand succès. Et quand je dis grand succès, je pèse mes mots car Queen compte un nombre de fans vraiment immense, et a vendu des dizaines de millions d’albums dans le monde, popularisant leur musique particulière, car Queen ne fait pas n’importe quelle musique. Le groupe a le don de faire un mélange habile entre des styles musicaux allant du rock classique à la musique aux origines hispaniques, tout en passant par le rock progressif. Queen a aussi une capacité de sortir des tubes à une vitesse ahurissante, des tubes qui sont des succès mondiaux à leur sortie et qui le restent encore des années après. Queen ne se démode pas, mieux, ils ont souvent eu une longueur d’avance sur d’autres groupes et même sur les goûts musicaux changeant de leur public : le groupe a influencé des genres musicaux comme le glam rock ou le pop rock, ainsi que de nombreux groupes célèbres comme  Guns N’ Roses, Metallica, Muse, Nirvana, The Smashing Pumpkins … Une autre qualité de Queen a été d’être le groupe de rock qui a fortement popularisé le clip video, avec notamment le clip de Bohemian Rhapsody, qui a été le premier à bénéficié de moyens techniques importants. Queen est aussi très proche de son public, notamment durant les concerts du groupe où les moyens scéniques voire pyrotechniques ainsi que les performances hors du commun de Freddie Mercury ont fait de chaque concert un événement immanquable. En cent mots comme en un seul, Queen est avec les Beatles et les Stones, l’un des meilleurs groupes de rock britanniques voire mondiaux.

C’est en 1970, que Freddie Mercury a l’initiative de monter son propre groupe avec Brian May et Roger Taylor, qui faisaient parti du même groupe Smile depuis 1960. Un an plus tard, et toujours à la cherche d’un bassiste, les trois rencontrèrent John Deacon, et ainsi le groupe fut au complet, prêt à se lancer comme de nombreux groupes dans des débuts jugés par certains comme fabuleux et par d’autres comme en-dessous de la moyenne. Le premier album Queen sortit en 1973 n’arrive pas à percer. Plus tard, en 1974, avec la sortie de Queen II, le groupe commence à bien marcher financièrement et à se trouver un public, l’album explore quelques effets, des aspects psychédéliques, des chœurs combinés avec une teinte baroque. Plus tard dans l’année, le groupe sort Sheer Heart Attack, qui voit une un succès toujours timide mais annonciateur de l’envolée à prévoir. Et cette envolée, elle se fait en 1975 avec l’album A Night At The Opera, contenant l’immense chanson Bohemian Rhapsody, qui est une vraie prouesse artistique. Puis sort en 1976 la suite de cet album mémorable, A Day At The Races, avec le titre phare Somebody To Love. On retiendra que la même année, le groupe donne un concert gratuit à Hyde Park qui réunit plus d’une centaine de milliers de personnes, un vrai record pour un groupe à lui seul, à l’époque.

La France se trouve de plus en plus intéressée par le groupe en 1977 avec la sortie de l’album News Of The World, qui fut critiqué au début puis qui gagna le cœur des fans et des critiques avec des titres très connus comme We Will Rock You ou We Are The Champions, qui ont gagné une popularité folle dés leur sortie. Queen s’enrichit de nombreux styles musicaux dans l’album suivant, Jazz qui n’obtient pas l’unanimité des critiques mais un fort succès commercial, c’est dans cet album que parait la célèbre musique Don’t Stop Me Now. Le renouveau musical se fit en 1980 avec la sortie de The Game, premier album utilisant des synthétiseurs et contenant des tubes comme Another One Bites The Dust et A Little Thing Called Love. Fort du succès de leur première musique orienté funk et disco, Queen tente un album entièrement constitué de ce style musical, Hot Space sortit en 1982, c’est une déception et les fans qui s’étaient habitué à un son rock font fit de cet album.

1983. Queen revient au rock, pour le plaisir des fans. Sort alors The Works, avec des titres excellents comme Radio Ga Ga ou I Want To Break Free. L’album se vend difficilement, le retour flamboyant ne sera pas pour tout de suite. Il faudra attendre 1986 et la sortie de l’album A Kind Of Magic pour que Queen reviennent plus forts que jamais. Et c’est chose faite avec l’avalanche de tubes internationaux comme A Kind Of Magic, Friends Will Be Friends, Who Wants To Live Forever, Princes Of The Universe. Le groupe entame alors une tournée promotionnelle qui rencontra un succès encore inégalé avec comme apogée le concert au Wembley Stadium, qui sera enregistré et qui est encore aujourd’hui vendu sur tous support vidéo. Un album dans la même lignée artistique sort en 1989, The Miracle écrit collectivement par les membres du groupe. Celui-ci ne fera pas de tournée accompagnant l’album, certains commence à douter de la santé de Mercury. Ce dernier est en effet atteint du virus du SIDA, et même si la presse à scandale le harcèlent de question, il n’avoue pas sa maladie et se bat jusqu’au bout, quitte à sortir un nouvel album, Innuendo en 1991, avec des titres remarquables comme The Show Must Go On. En novembre, Freddie Mercury est emporté par la maladie. L’année suivante est organisé un concert en son honneur auquel participent de nombreux groupes et artistes. Le reste du groupe ne s’est jamais officiellement séparé, cependant c’est alors évident pour les fans que l’aventure Queen n’est plus d’actualité.

Pour ma part, la chanson la plus remarquable et la plus belle de Queen est Bohemian Rhapsody, qui avec une performance vocale plus que parfaite de Freddie Mercury et une musique sollicitant tous les instruments à leur plus haut niveau, notamment la guitare lors d’un solo qui est classé dans les meilleurs de tous les temps, se révèle d’un tout autre niveau que ce qui a été fait précédemment. La partie chantée par les chœurs est elle aussi mythique, toujours marquée par le mélange des genres, s’accordant parfaitement.

Mama just killed a man,
Put a gun against his head, pulled my trigger, now he’s dead.
Mama, life had just begun,
But now I’ve gone and thrown it all away.
Mama, ooh, Didn’t mean to make you cry,
If I’m not back again this time tomorrow,
Carry on, carry on as if nothing really matters.

Queen est définitivement un groupe à part, nous prouvant à chaque écoute de leurs meilleurs titres que personne n’a encore réitéré un exploit égalant le leur. Queen a fortement influencé la musique populaire et la rendue meilleure, en faisant quelque chose d’inédit et de grande qualité.
God Save Marvel Boy
01
Mai
11

La Minute Rock #5: The Police

Préparez les bons sentiments et les poèmes à faire pleurer les âmes un peu sensibles, la cinquième Minute Rock va s’intéresser au groupe dont le chanteur Sting a fait valser le cœur de beaucoup de fans avec des paroles dignes des meilleurs crooners de notre temps. Évidemment, The Police ne se limite pas à son membre principal, ce groupe culte est d’autant plus connu pour avoir « surfé » sur un nouveau style musical, la new wave, qui se fit connaitre à la fin des années 1970. The Police est surement un des groupes les plus connu dans l’inconscient collectif avec des titres phares souvent repris par de jeunes groupes. Replongez dans vos souvenirs avec The Police aujourd’hui  à l’honneur !

Pour faire simple, The Police est un groupe tout ce qui a des plus classique, mais ça marche. Qu’est-ce qui les différencie des autres ? Apparemment, ce serait leur délicieux mélange de punk, de jazz et de reggae. Cet alchimie de plusieurs styles musicaux très différents mais qui ont des origines communes font que tout fan de rock reconnait assurément une chanson de Police parmi tant d’autres. Leur musique est posée, ne s’emporte pas et finalement ne prend pas trop de risques, le son reggae à la guitare s’accorde à merveille avec la voix de Sting, qui lui signe la plupart des chansons du groupe, le lyrisme de celles-ci sont aussi à noter car elle sont pleines de sens. Du coup, le groupe effectue un sans-faute pour tout fan de rock qui n’a pas envie de trop se prendre la tête mais qui a plutôt envie d’écouter du bon vieux rock efficace et qui ne fléchit jamais.

Évidemment, on ne peut pas parler de Police sans évoquer son leader charismatique, Sting. Ce dernier est chanteur et bassiste, c’est un personnage engagé qui a aussi réalisé une carrière solo très remarquable, en vendant des millions d’album. Petit retour en arrière : c’est en 1977 qu’il est repéré par Stewart Copeland et Henry Padovani, deux musiciens qui cherchent un bassiste pour fonder leur nouveau groupe, The Police. Très vite, et après quelques dates dans des clubs londoniens, The Police sortent leurs premières chansons, Fall Out et Nothing Achieving . Le groupe passe briévement de trois à quatre membres lorsque le guitariste Andy Summers rejoint The Police, mais le courant ne passe pas entre Summers et Padovani, et ce dernier quitte le groupe, qui redevient un trio. Ensuite sort le premier album de Police, Outlandos d’Amour, qui obtient un succès notable au près du public, avec des titres comme Roxanne ou Can’t Stand Losing You. 


Le succès du groupe s’accroit avec deux albums qui propulsèrent le groupe sur le devant de la scène britannique et internationale, Reggatta de Blanc et Zenyattà Mondatta, respectivement sortis en 1979 et 1980. Le premier est acclamé avec des titres comme Message In A Bottle ou encore Walking On The Moon. Le deuxième reçut un fort succès critique grâce aux chansons Don’t Stand So Close To Me ou encore De Do Do Do, De Da Da Da. Plus tard, en parallèle avec sa nouvelle carrière d’acteur, Sting enregistre avec le reste du groupe leur quatrième album, Ghost In The Machine qui sort en 1981. Cet album ajoute un côté jazzy à la musique du groupe, tout en gardant une recette musicale qui fonctionne bien, comme en témoignent les titres Every Little Thing She Does Is Magic ou Invisible Sun. Malgré le succès que le groupe connait, des tensions apparaissent entre Sting et Copeland.

En 1983, The Police atteint l’apogée de son succès grâce à l’album culte Synchronicity, le groupe est gratifié de grandes éloges par le public avec des morceaux comme Every Breathe You Take ou Wrapped Around Your Finger. Le groupe entame une tournée mondiale très remarquée qui enregistrée à Atlanta et que l’on peut retrouver dans le CD Live!  sortit en 1985. Malheureusement, les tensions, à l’image du succès du groupe, arrivent à leur paroxysme à la fin de la tournée et The Police se séparent. Le groupe se retrouve en 1986 mais n’aboutit pas à leur retour pourtant tant attendu par les fans. Il faudra attendre 2007, soit 24 ans, pour que le groupe annonce leur grand retour sur scène lors des Grammy Awards à Los Angeles. Ainsi, le groupe part en tournée mondiale avec The Police Reunion Tour qui témoigne d’un succès jamais vu auparavant, les fans répondent tous présents pour le grand retour du trio sur scène. D’après Sting, ce fut leur dernière tournée et aucun nouvel album n’est prévu.

Difficile de définir quelle chanson du groupe m’a vraiment marqué mais je pense que Message In A Bottle se démarque des autres de part le fait qu’elle allie à merveille des paroles assez poétique, des chœurs puissants et un rock assez agressif qui transcende avec d’autres chansons du groupes qui restent assez calmes et qui ont du mal à se lancer.  Bref, ce morceaux résume à merveille le potentiel et le talent que possédait le groupe quand il commença à se faire connaître.

Just a castaway, an island lost at sea, oh
Another lonely day, with no one here but me, oh
More loneliness than any man could bear
Rescue me before I fall into despair, oh

I’ll send an S.O.S. to the world, I hope that someone gets my Message in a bottle, yeah

The Police est un groupe phare des années 1980, qui rallie encore aujourd’hui des millions de fans à travers le monde, grâce à des mélodies entrainantes et à du rock mélangeant tellement de genres que tout le monde y trouve son compte, que l’on soit fan ou pas. Une vraie musique indémodable.

Marvel Boy, wrapped around your finger.




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728