Posts Tagged ‘musicale

26
Mar
10

L’info musicale, onlive !

Alysée sort un nouvel album, tout comme Nolwenn Leroy, Lady Gaga est en tournée, Whitney Houston ne sait plus chanter et se plante pour le 1er concert de sa tournée, Pete Doherty ère tous les soirs dans le quartier latin de Paris et Noel Gallagher commence à faire des concerts sans son frère, Oasis étant définitivement mort. Tout ça, c’est de l’info, mais vous vous en foutez. Et vous avez bien raison, car la suite est autrement plus passionnante !

On ne les attendait pas de sîtot et pourtant, un an après l’excellent Horehound, le « supergroupe » The Dead Weather (Jack Black à la batterie, Alison Mosshart au chant et musiciens de The Raconteurs) remet le couvert et nous a préparer un petit album qui risque de faire aussi mal que le premier, ce qui entre nous est une vachement bonne nouvelle. Du teaser qui fait mouche juste au dessus et qui fait saliver sur le clip de Die by the Drop, premier single dont la vidéo sortira le 6 avril, pour un album appelé Sea of Cowards attendu le 11 mai prochain. J’en connais chez les lecteurs d’Absolute Zone qui seront contents.

Autre retour auquel on ne s’attendait plus du tout pour le coup mais qui fait doublement plaisir, UNKLE! Non seulement ça débarque avec un Where Did the Night Fall le 12 avril prochain dans les bacs, mais en plus ça offre gratuitement le premier single Natural Selection en cliquant sur l’image et pour achever le tout ça passe le 17 mai à l’Elysée Montmartre à Paris ! Vraiment, mais que demande le peuple?!

Josh Homme ne s’emmerderait il pas un peu avec les Them Crooked Vultures? C’est ce qu’on pourrait se demander quand on apprend le retour (attention là il va y avoir de l’orgasme en série) des Queens of the Stone Age sur scène, puisqu’après une série de dates allemandes, le groupe passera par le domaine de Saint-Cloud en août prochain pour le festival Rock en Seine. Allez les mecs, une petite date parisienne?

Xidius, who sings hallelujah.

09
Fév
10

Info musicale is here.

De l’info musicale, des bons plans, ce qu’il faut savoir et écouter…
Vous connaissez la formule, so let’s go !

Ça serait presque en passe de devenir une mode. Aujourd’hui, les groupes d’indus ont l’air d’avoir choper le virus Trent Reznor puisqu’à l’instar de Nine Inch Nails, le groupe irlandais Lluther (non non, il y a pas que U2…) a décidé de distribuer son dernier album intitulé Rise of the Reptile King gratuitement sur leur site web d’une manière un peu spéciale : tous les 10 et 20 de chaque mois, un nouveau titre sort, avec le choix de l’obtenir sans rien débourser en mp3 128kpbs tandis qu’une version 320kpbs (meilleure qualité donc) avec artwork est à 99 centimes. Deux titres sont dispos pour l’instant en cliquant sur la pochette, ce que l’on va tous faire pour saluer l’initiative pardis!

La question que tout le monde se pose en voyant cette photo hors de son contexte c’est : Mais qu’est ce que c’est? On parlait de Trent Reznor juste avant et ça tombe bien puisque trois mystérieuses photos prises dans ce qui semble être un studio sont apparus sur le site de Nine Inch Nails (on clique sur la photo…). L’homme qui représente le groupe avait annoncé faire un dernier disque pour la formation mythique avant de définitivement tourner la page et une fois de plus, il n’a pas menti puisqu’il semblerait bel et bien qu’il soit reparti en studio pour nous livrer un dernier chef d’oeuvre on l’espère… On vous tient au courant !

On vous les avait présentés ici même lors d’une jolie découverte musicale et vous les adorez depuis, le duo de She & Him remet donc le couvert le 23 mars pour un second album tout simplement appelé Volume Two et dont le premier single (sur les 13 chansons que contiendra le disque) In The Sun est disponible à l’écoute en cliquant sur la pochette, tandis qu’un extrait live de Thieves est disponible ici. Oui, ça n’a rien à voir avec Nine Inch Nails.

Bon, on vous en parle depuis des plombes mais le résultat est tellement galvanisant et réussi qu’on ne peut pas l’ignorer ou ne pas vous rappeler une fois de plus que Massive Attack est de retour et que pardonnez moi l’expression mais… PUTAIN ce que c’est bon ! So non seulement vous cliquez sur la pochette pour l’écouter mais surtout, vous allez claquer 15 euros dans l’album. Parce que c’est aussi bien que Nine Inch Nails, mais en différent.

Xidius, comment ça je parle trop de Nine Inch Nails?!

13
Oct
09

La découverte musicale du moment…Editors

Il arrive certaines fois que vous tombiez sur un petit groupe semblant sorti de nul part et qui va vous mettre une jolie claque avec un son accrocheur, une voix unique et des compositions rudement bien menées. Par la suite, vous allez suivre de très près ce groupe très prometteur, les aduler encore plus avec leur second disque qui conforme que ces mecs ont bel et bien du talent et tomber sur le derrière lorsque sort le nouvel album encore tout chaud et qui change grandement avec les travaux précédents, à tel point que vous redécouvrez le groupe sous un nouveau jour. Et c’est un peu ce qui arrive aujourd’hui avec Editors.

Le groupe anglais commença à faire parler de lui en 2005 avec la sortie de The Back Room, un excellent premier album qui permettra au groupe de recevoir un succès critique immédiat, certains les comparant même à Joy Division ou New Order. En 2007, le groupe revint en force avec An End Has a Start, véritable petit bijou de rock indépendant qui appuyait l’identité musicale du groupe, avec une guitare rappelant par moment celle de The Edge, une rythmique martelée et des lignes de basses puissantes. Le groupe séduit toujours, et arrive 2009, l’année où le groupe a choisi de faire le grand écart…

Le grand écart, c’est ce nouvel album In This Light And On This Evening, qui reprend la formule classique du groupe en lui injectant une grande dose d’éléctro. Les guitares sont remplacées par des synthétiseurs qui s’en donnent à cœur joie et noient le son sous différentes vagues de claviers. Et à la première écoute, c’est carrément déroutant. On se demande si ce changement est légitime, si le groupe ne s’est pas complétement paumé dans des délires psychédéliques, si ceci n’est pas une faute de goût ou un étrange hommage à Depeche Mode. Et soudain, la révélation. On rentre dans la course effrénée de Papillon, on plane sur Walk the Fleet Road, on retrouve les frissons des précédentes compositions sur The Boxer et on retrouve ce côté pressé caractéristique du groupe sur le titre éponyme de l’album. Editors n’a pas changé, on retrouve les lignes de basses dévastatrices, des rythmiques à fond la caisse et des mélodies subtiles, obsédantes et percutantes, tout comme la voix grave et pesante de Tom Smith. On comprend désormais le disque au fur et à mesure des écoutes, on découvre de nouvelles choses par la suite et on se souvient que souvent, un grand disque n’est jamais facile, qu’il faut l’apprivoiser, lui laisser le temps de s’imposer et ce malgré la déroute totale des premiers instants. Ce qui entre nous est quand même plutôt bon signe, non?

Xidius, dont le petit doigt vous dit de cliquer sur la pochette




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728