Posts Tagged ‘facebook

13
Déc
10

Les pirates de Facebook

Normalement, le Lundi, c’est Podcast. Seulement, Loun, pour cause de partiel et donc manque de temps, n’a pas eu le temps de préparer et enregistrer ce podcast. Pour palier à ce manque sans nom, je vous propose de découvrir, si cela n’est pas déjà fait, Norman du Velcrou.

Le Velcoru, Trumper vous en avez parlé il ya un bail. Cette bande de boutentrains a bien évolué, et ont multiplié les vidéos, dont la web série Le Puzzle, réalisée par Sam -faitchier- Robbé. Norman, toujours membre de la crou, a fait une vidéo sur le ping pong plutôt drôle. Fort de son succès, Norman a lancé un blog, en alone, Normanfaitdesvides.com, ou il nous livre des performances in front of the camera pour plus de lol en barre ! Le plus drôle, à mon humble avis de watcheur, c’est celle sur Facebook, criante (aaaaaaah) de vérité. Je vous laisse juger by your self :

Il ya a aussi une vidéo sur les chats, un tuto pour laver un fatboy, et une all new où Norman parle de shopping. Voilà. Je sais pas si ça à palier votre manque bi-hebdo de culture et de voix sensuelle, mais bon, on fait ce qu’on peut. Le podcast de Loun sera là la semaine prochaine pour un podcast christmas special, mais d’ici là, il y aura de jolies choses sur Absolute Zone !

« Hello, my name is Bigor, and I’m a billangue »

23
Sep
10

Décide toi, Clément !

C’est inadmissible. Absolute Zone vient tout juste de renaitre et il n’y a pas d’articles pendant 10jours ! C’est inadmissible. La faute à quoi ? Bah… Euuuh… à moi, déjà (un petit peu quand même) mais aussi à un bug de WordPress (ou de mon ordi je sais pas trop) Enfin bref ! C’est pour cela que je me rattrape en vous faisant découvrir, si ce n’est pas déjà fait, une web série (ENCORE ?!) assez innovante appelé Décide toi, Clément ! (comme le titre, oh, quel coïncidence !)

 

DTC (je vois déjà venir les blagues, mais c’est voulu) c’est donc l’histoire de Clément, jeune bachelier, et de sa bande de potes de la fac (Swann, Alexandre, Joséphine, les Frères T et j’en passe). Son problème ? Entre la fac, les soirée et ses potes, Clément ne sait pas vraiment quoi faire de sa vie. Et c’est justement tout le concept de cette web série : c’est le spectateur qui va choisir pour lui. Drôle et décalé, cette web série permet donc de laisser le destin de son personnage entre les mains des internautes, et ainsi l’impliquer dans l’histoire. Non seulement originale de par son concept, la réalisation est très soigné et montre une vraie ambition de la part des créateurs (il est loin le temps des Experts Arcachon) Lancé en fanfare en Mai, le petit soucis est qu’il n’y a pour l’instant que 2 épisodes en ligne (le 3 est en route). La faute au concept lui même surement, puisqu’il faut attendre les votes des internautes pour écrire et tourner la suite. Mais bon, on va pas bouder notre plaisir, cette série est vraiment une belle surprise du web, qui prouve encore, si vous n’étiez pas convaincu après avoir découvert le Visiteur du Futur, qu’internet est de plus en plus riche en séries (française en tout cas, ça change de Plus Belle la Vie…). Pour voir les épisodes, c’est par ici et pour devenir fans sur facebook, c’est par .)

 

Décide Toi, Bigor !

22
Déc
09

Internet, la culture de l’ennui. Billet d’humeur d’oceanlook.

Après deux semaines d’absence, revoilà Oceanlook qui repointe le bout de son nez!

Aujourd’hui, un constat me crève les yeux… Internet, de plus en plus pour moi, est un lieu d’un ennui mortel. Il est à la fois incontournable, attire comme un aimant chaque jour, mais une fois qu’on y est, que faire? Lentement mais sûrement, l’Internet que nous connaissions est-il en train de mourir? L’effet de fascination est-il en train de s’essouffler?

Le soir, vous rentrez chez, vous avez travaillé, et vous devez travailler. Trop cool. Mais avant de vous remettre à la tâche, vous allumez votre PC. Vous faites un check de votre Facebook, de votre Twitter, de votre blog si vous en avez un, et après? Aller se marrer sur Youtube, ça va bien cinq minutes, seul Deezer résiste et vous occupe les oreilles. Mais ça n’est que de la musique! Que faire pour vos yeux? Vous ne savez plus, vous ne savez pas, la page devant vous est vide, c’est normal: vous êtes en train de vous ennuyer. Typique de l’ennui sur Internet, dont les possibilités, les recoins semblaient sans limites il y a peu…

Le dégoût monte en vous. Vous regardez votre page d’accueil, qui ressemble à la couverture de Voici, et en même temps un condensé de tout ce que vous devez savoir: votre horoscope du jour, la façon dont vous devez vous habiller en fonction du temps, la dernière bourde de Sarkozy. Et ça défile et ça défile sous vos yeux ébahis, fatigués aussi, sans liens, sans connecteurs, sans raisons. Cette gigantesque bouillie ou ratatouille que vous offre Internet vous embrouille le cerveau. On a tort de dire qu’Internet est le signe de la liberté de l’Homme vers l’information. C’est plutôt l’inverse: l’info vous harcèle, elle vous poursuit, sous mille formes, sous mille titres, sous mille images, et vous n’avez rien demandé.

Dégagez de cette page: allez sur votre Facebook, cette daube qui vous pourrit la vie plusieurs fois par jour. Machine aime quand vous dites que vous aimez le chocolat. Et Machin vous demande de rejoindre un groupe débile. Abrutissement total: vous parlez à une page numérique qui vous répond. Magique. Vous ne viendrez pas pleurer quand votre boss tombera sur une photo sympa de vous en soirée. Facebook est l’endroit au monde où sont débitées le plus d’âneries. Vous en dites vous-même une par jour, multipliée par 300 000 000 d’utilisateurs, vous avez la communauté la plus stupide de la planète. D’ailleurs, ‘sont tellement stupide qu’ils s’appellent « communauté », mais dont les membres sont chacun chez eux, derrière une vitre brillante. C’est d’un ennui, mais le pire c’est qu’ils ne se rendent pas compte qu’en jouant avec Paf le Chien ils avouent qu’ils s’emmerdent comme des rats morts. Et Twitter n’est pas en reste.

Internet peut-il mourir? Il n’a pas tué le cinéma, du moins pas encore, il a mis KO l’industrie musicale, mais il n’en est pas à se suicider. Il évolue. On le transporte dans un I Phone, merveilleuse machine qui vous dit quelle route prendre, où aller manger, ce qu’il convient de faire et de ne pas faire, histoire d’annihiler encore un peu votre libre arbitre. Et n’essayer pas de fuir: vos amis vous retrouveront grâce à une sorte de radar.

C’est vulgaire Internet. Regardez ce qu’il a fait de l’art. Il l’a bouffé, comme on bouffe un Big Mac. Plus rien n’est exceptionnel, tout est à la portée de tout le monde. Les tableaux, la musique, les films sont devenus aussi gratuits que des brins d’herbe. Où est passée l’excitation de la rareté? Elle est morte, au fur et à mesure que notre ennui grandit devant cet étalage de génie vulgarisé.

Oceanlook, utilisateur d’Internet, de Facebook et de Twitter qui s’ennuie ferme.




Agenda du mois.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728