06
Mar
14

Mark Daumail en solo : plongée dans un nouvel univers !

Après l’aventure Cocoon, Mark Daumail se lance de nouveau dans la musique, mais cette fois-ci en solo. Son nouvel album devrait sortir sous peu, précédé par un EP baptisé Mistaken, déjà disponible, et suivi par une tournée. De passage à Paris, il a trouvé un moment dans son emploi du temps pour répondre à Absolute Zone…Mark-Daumail
Pourquoi avoir décidé de te lancer en solo ?
C’était par la force des choses. On était arrivé à la fin du deuxième album de Cocoon, après la tournée, et on se demandait «Qu’est-ce qu’on fait ?». Pour moi la réponse était dans autre chose que de la musique folk, nos envies ont divergé. A 30 ans, c’était le moment où jamais si je ne voulais pas avoir de regrets.

Qu’est-ce que tu retiens de l’expérience Cocoon ?
C’était génial : que du bonheur ! On a connu des moments durs, on était crevé, mais on a vécu un truc que peu de monde vit. Par exemple, avant Cocon, je n’avais jamais voyagé. Plus de 500 concerts, c’était fou !

Passer d’un duo à un solo, c’est un sacré virage. Pas trop difficile de se retrouver «seul» ?
Dans la composition pure, ça ne change rien car c’est moi qui le faisai. Après avec Morgane, on se protégeait mutuellement, mais aujourd’hui, je n’ai plus besoin de protection. J’ai vraiment l’impression d’avoir grandi un coup. Mais je pense que je pourrais vraiment te dire ce qui a changé après les premiers concerts.

Tu sors un album en solo, tu as même dit au revoir à ta guitare ?
Avant je n’avais qu’une guitare et maintenant, elle n’est présente qu’en petites touches. C’est bizarre parce que avec Cocoon, je n’avais jamais vraiment investi dans du matériel, tandis que là j’ai acheté un vrai studio.

Tu voulais te créer un nouvel univers ?
Exactement. Quel intérêt de faire un album solo si c’était pour faire du Cocoon ? Je ne voulais surtout pas faire de folk, je voulais m’éclater.

Et niveau retour du public, ça donne quoi ?
C’est… Mitigé ! Les fans de Cocoon ont rejeté en bloc. Je peux comprendre mais ça a été dur à accepter parce qu’ils m’ont vraiment défoncé. C’était horrible. Mais maintenant, je commence à sentir une différence, les gens commencent à se dire que c’est pas mal, et j’arrive à sortir du «Mark de Cocoon» pour devenir «Mark Daumail».

Tu chantes toujours en anglais. Pourquoi ?
J’aimerais vraiment faire un disque en français un jour, mais là je ne pouvais pas lâcher l’anglais. Je ne suis pas comme Stromae, qui a un vrai talent avec le français. Pour moi l’anglais, ça a toujours été une évidence, du moins pour moi. Par contre, pour les autres, j’écris en français !

Qui sont les artistes qui t’inspirent ?
Pour ce disque il y a eu James Blake, Frank Ocean, énormément Drake, Gorillaz… Et en ce moment dans mon MP3 j’ai le nouvel album de Metronomy, celui de Beyoncé qui est juste ouf, Disclosure… C’est très éclectique !

Il v y avoir des duos sur cet album ?
Non, je sortais déjà d’un duo, alors je ne voulais pas retourner là-dedans pour l’instant. Mais j’aimerais bien chanter avec d’autres personnes, et peut-être mettre les chansons en ligne gratuitement sur Internet. Il y a une artiste avec qui je rêverai de faire quelque chose, c’est Christine and the Queens. Cette fille a un talent fou.

Si tu devais décrire ton album en trois mots ?
Vitesse, lumière et radio, car je l’ai conçu comme une radio, avec des univers différents.

Quand tu composes, tu imagines le résultat en concert ?
Avec Cocoon, oui, mais là pas du tout. On est d’ailleurs en pleines répétitions pour le live, ça va être très 3ème millénaire. La tournée va commencer en avril.

Est-ce qu’il y a un lieu où tu rêverais de donner un concert ?
Oui, au Fuji Festival sur le Mont Fuji au Japon, et sinon au Islander Festival dans les lagons d’eau volcanique. Ou alors à Coachella ! Et sinon, j’aimerais beaucoup jouer au CAPC de Bordeaux. Un concert dans un musée d’art, j’aimerais bien.

Qui est l’artiste qui a selon toi le mieux réussi son passage de groupe à Solo ?
Justin Timberlake bien sûr. Beth Gibbons de Portishead et dont l’album solo est tout simplement canon. J’aime bien aussi Julian Casablancas des Strokes, même si ça ne m’a pas forcément inspiré.

Et pour cet album, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?
Que ce ne soit pas le dernier !


0 Responses to “Mark Daumail en solo : plongée dans un nouvel univers !”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Agenda du mois.

mars 2014
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

%d blogueurs aiment cette page :