10
Avr
11

La Minute Rock #2: The Rolling Stones

Des légendes du rock, ça existe. Ce genre d’artistes dont l’évocation seule de leur nom fait vibrer une foule. Pourtant, pour la plupart des gens, leurs chansons restent dans l’inconscient collectif, ce qui donne des situations du genre « mais c’est super cette musique, j’adore, c’est de qui déjà ? ». Aujourd’hui, dans la Minute Rock, nous allons vous répondre : « c’est les Rolling Stones, le groupe qui a brisé l’image des britanniques tout sages et qui fit avancer le rock d’un bond de géant dans les années 60 ».               It’s time to Rock !

La particularité des Stones est qu’ils ont réussi à insuffler un nouveau souffle dans le Rock, ils ont en effet essayé de se détacher de leurs contemporains, ces derniers qui suivaient une ligne tracée par Elvis ou les Beatles. En effet, les Rolling Stones sont plutôt aller chercher du côté du blues pour leurs inspirations, puis ont créer leur propre style musical qui devint un élément incontournables pour tous les groupes qui suivirent. Leurs textes ne sont pas des ballades toutes gentillettes qui crient au bonheur et à l’amour mielleux,  la plupart de leurs musiques étant teintées de noir et d’idées qui peuvent, si on les écoute bien, prêter à diverses interprétations. On sent une vraie volonté de contestation, de proclamation d’une jeunesse qui à l’époque faisait tout pour s’émanciper du carcan social, les Stones se sont souvent faits voir comme des bad boys, qui arboraient des couleurs sombres, beaucoup de noir, chahutant leur musique comme l’appel à l’émergence d’une nouvelle direction artistique et d’une jeunesse se libérant de ses chaînes. Ces grandes qualités font du groupe mythique une grande inspiration pour tous les groupes de rock qui suivirent, la musique des Stones résonnant comme plus actuelle que jamais. Si le rock a été inventé par des artistes comme Elvis, il s’envola vers de plus grands horizon avec les Rolling Stones.

Le groupe a beau avoir changé maintes et maintes fois de membres, on retiendra que deux personnages emblématiques du rock ont toujours tenu la cohésion des Stones : je veux bien sur parler de Keith Richards (guitare) et de Mick Jagger (chants). Amis d’enfance, les deux britanniques se sont retrouvés par leurs idoles communes à créer un groupe qui au départ faisait des reprises de blues, ils décident ensuite de donner quelques concerts à Londres et se font remarquer par leur futur manager, et le succès vient petit à petit, en parallèle d’une rivalité avec un autre groupe de légende, les Beatles. Les Stones se démarquent de ces derniers en cultivant leur images de mauvais garçons, défrayant la chronique.

Le tournant se fit en 1965 avec la sortie de Out of our heads, contenant le titre (I can’t get no) Satisfaction, à partir de là, tout s’accéléra pour le groupe avec notamment leur album phare Aftermath, ouvrant aux Stones à la fois les portes d’un succès mondial et de nouveaux styles comme la musique psychédélique (que l’on retrouve dans Paint it , Black ou Under my thumb, les Stones ont bâti leur propre réputation en ce qui concerne la consommation de drogues). On retiendra aussi l’album Their Satanic Majesties Request, marqué par la chanson She’s A Rainbow, très psychédélique également. D’autres succès suivirent comme les titres Jumpin’ Jack Flash, Sympathy For The Devil et l’album Let It Bleed.

Une autre révolution dans le son des Stones est lorsque Keith Richards l’open tunning, une nouvelle façon de s’accorder, changeant la façon de jouer du groupe. L’apogée du groupe se déroula au totu début des années 70′ avec l’album Sticky Fingers, connu pour les paroles évoquant ouvertement drogues et sexe. S’ensuit alors l’album Exile On Main. Street, qui fit entrer les Stones dans la légende, l’album étant considéré par les fans de rock comme l’un des meilleurs de tous les temps. Après l’album Goat’s head soup (contenant la sublime chanson Angie), les Stones enchaînent leurs plus grands concerts, le groupe est au meilleur de sa forme et de son succès. Les années qui suivirent, après 1974, verront << l’éternel retour>> du groupe,  continuant à sortir des albums moins marquant et à mettre le feu à des concerts qui voient des milliers de fans de toutes les générations se réunir pour acclamer leurs idoles.

Ma chanson préférée du groupe restera indubitablement You can’t always get what you want, que l’on retrouve dans les pilotes des séries House et Californication, preuve évidente que les personnages principaux de ces séries sont avant tout rock’n’roll. Cette chanson est souvent assimilée à Hey Jude des Beatles mais version Rolling Stones, les deux étant enregistrées à l’aide d’un orchestre. Au delà de la musique, les paroles sont elles-aussi très fortes car parlant tour à tout d’amour, de politique et de drogue …

« You can’t always get what you want, but if you try sometimes you find, you get what you need »

Les Rolling Stones sont encore aujourd’hui une source d’inspiration importante dans le monde du rock, car ils font parti de ceux qui ont inventé la musique populaire moderne, chacune de leurs musiques sont encore vues comme très actuelles, voire intemporelles.

Marvel Boy, Exile on Main. Street.


1 Response to “La Minute Rock #2: The Rolling Stones”


  1. 10/04/2011 à 11:36

    Yeah ! un article sur les Stones je ne peux que laisser un commentaire !

    Il y a une tonne de documentation en bouquins sur les Stones, je dois avouer en avoir lu un bon paquet ^^ La bio de Keith sortie récemment est une des meilleurs et des plus authentiques, mais c’est un sacré pavé qui ravira surtout les fans.

    Dans le genre plus accessible, les éditions Petit à Petit ont sorti « Les Rolling Stones en Bande-dessinée » et c’est du tout bon !

    Fluide Glacial a sorti également tout récemment une BD « Backstage », reprenant la genèse du groupe avec la rencontre Jagger/Richards, lue ce week-end, je la chroniquerai la semaine prochaine.

    Et pour ce qui est du son, si vous voulez avoir du Stones dans les oreilles 24/24 et gratuitement, il existe sur Itunes la radio « Rolling Stones Radio », que du bonheur avec les plus grands titres, mais également certains bootlegs et faces B plus rares.

    It’s only Rock’n’Roll, but i like it ! ;)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

avril 2011
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

%d blogueurs aiment cette page :