21
Jan
11

Critique: Le Discours d’un Roi

Le discours d’un roi est un de ces films qui, rien qu’a l’affiche, interpellent. Et qui ne déçoit pas après visionnage. Réalisé par Tom Hooper, et basé sur la véritable histoire de Georges VI, on nous propose ici un film d’une force émotionnelle assez intense. Gêné par ses problèmes de diction et son fort bégaiement, le nouveau Roi (Colin Firth), devra travailler énormément sur lui même afin de pouvoir enfin livrer son premier, et plus important discours.

Le film raconte l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Élisabeth. Celui-ci va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI, suite à l’abdication de son frère Édouard VII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI affrontera son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et surmontera ses peurs grâce à un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles. Sa voix retrouvée, il réussira à convaincre le peuple anglais de déclarer la guerre à Hitler.

Le film est merveilleux en trois points : Colin Firth signe ici surement le plus grand rôle de sa carrière (il a d’ailleurs reçu un Golden Globes pour sa performance), la lumière de Danny Cohen est absolument magnifique, et le scénario est un sens faute : calme et rythmé à la fois.

Effectivement, Colin ‘Georges VI’ Firth est parfait pour le rôle. Il arrive a retranscrire sans difficultés et sans abus la complexité de son personnage, et ce, seulement grâce à sa gestuelle, sa voix. Le Roi bégaie depuis sa petite enfance ? Firth aussi, sans aucun doutes, tellement on y croit. Il parvient à modifier son visage, sa mâchoire, à hoqueter comme un véritable bègue le ferait. Il transmet par son regard la détresse de l’homme qu’il joue, et qu’il est pendant ces deux heures, via son regard, via sa manière de se tenir. Il était temps qu’il arrête les comédies romantiques, parce qu’après la claque qu’était A Single Man, c’est un coup de poing qu’il nous met ici avec cette interprétation parfaite.

Parlons un peu plus technique, ou du moins, un peu plus visuel. Chez moi, l’image, et surtout la lumière, joue énormément sur mon appréciation finale. Il semble que pour Tom Hooper aussi, ce soit le cas, puisqu’en faisant appel à Danny Cohen (Good Morning England…), il s’offre une lumière classique, simple, qui se limite à mettre en valeur chaque objet, chaque personnage, à éviter le kitch de certains décors. On y retrouve même au final une certaine poésie, une certaine beauté brut. Je n’irai pas jusqu’à dire que la lumière est un personnage à part entière, ou qu’elle frôle la perfection de la lumière d’Eastwood, mais elle m’a laissé un excellent souvenir.

Enfin, Le discours d’un Roi est un film au rythme très calme, qui, cela dit, sait éviter les longueurs. Hooper passe de séquences très posées à des séquences montées avec un rythme important (je pense ici au ce mix des séances chez le «docteur »), le tout sans que cela choque. Le procédé permet de ne pas s’ennuyer, sans subir un montage épileptique ou trop mouvementé pour ce genre de film. On se retrouve donc face à un métrage réalisé de manière relativement classique, parsemé par ci par là de petites choses qui savent relever avec goût le tout.

Tout ça pour dire qu’un film avec une scène complète où le principe et de crier des injures par la fenêtre, moi, j’aime. Qu’un film qui parle sans gênes et sans tomber dans le pathos d’un problème pareil, le bégaiement, c’est fort. Et qu’un film qui fini sur des images d’Hitler sans tomber dans la critique acerbe et incontrôlée du personnage, ça détend.Oh, et puis, mention +++ pour l’excellent Geoffrey Rush.

Le Discours d’un Roi (The King’s Speech), de Tom Hooper, avec Colin Firth, Helena Bonham Carter, Derek Jacobi… En salles le 2 Février.


2 Responses to “Critique: Le Discours d’un Roi”


  1. 21/01/2011 à 20:11

    Je vais le voir Mardi soir en Avant-Première également (^^)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

janvier 2011
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

%d blogueurs aiment cette page :