03
Nov
10

Interview: Nikopek (Rockabilly Zombie Superstar)

Après l’interview de François Descraques, en voici une nouvelle ! Cette fois, c’est Nikopek qui a bien voulu répondre à mes questions. Co-scénariste et dessinateur de Rockabilly Zombie Superstar (dont le second tome est sorti il y a peu), nous l’avions croisé avec Xidius à Angoulême. Bon, allez, trêve de présentation, je laisse la parole à ce cher Nikopek, qui vous parle de son travail, de zombie et de musique !

Absolute Zone: Bonjour Nikopek. Comment ça va ?
Nikopek: Bah écoute, ça peut aller ! Maintenant que « Rockabilly Zombie Superstar » est terminé, je croise les doigts pour que mon nouveau projet soit accepté chez un éditeur !

AZ: Est-ce que tu peux résumer ton parcours, comment t’es devenu dessinateur, toussa ?
N: J’ai baigné avec les classiques de la BD franco-belge à savoir Tintin etc… mon grand-père était Belge et possédait les 1ère éditions de Tintin, donc forcément, quand j’allais chez eux, je lisais les trésors qu’il gardait précieusement !
Ensuite j’ai commencé à lire des comics, dans les années 80, j’étais fan de Ghost Rider. La suite de mon parcours ? Rien de bien spécial, je n’ai fait aucune école d’art ou autre. J’ai arrêté l’école niveau terminale. Comme je passais le plus clair de mon temps à dessiner, à raconter mes petites histoires, j’ai décidé début 2000 de me lancer dans la BD. Mon père m’a enseigné pas mal de choses côté dessin, les perspectives, le pastel sec etc… Et un jour j’ai rencontré Rodolphe Soublin qui était à l’époque directeur de collec chez Glénat, c’est lui et entre autre Laurent Astier (Gong, Cellule poison …) qui m’ont enseigné les techniques de la BD.

AZ: Parlons de Rockabilly Zombie Superstar. Comment est né le projet ?
N: Le projet est né suite à une proposition du Mag « Black Mamba ». Il m’avait proposé de faire 6planches BD dans leur magazine.
J’avais déjà en tête l’histoire de Billy Rockerson. Ça devait s’appeler Rockabilly Zombie. Finalement, 6 pages ne me suffisait pas. Du coup je me suis lancé dans l’écriture pour un dossier éditeur.

AZ: Et donc Lou s’est greffé au projet par la suite ?
N: Yep, par le biais du forum Café Salé. Il a tout d’abord fait des essais couleurs et j’ai tout de suite accroché. Il a réussi à mettre une putain d’ambiance à ce projet ! Ensuite on a rebossé mon histoire tous les deux, façon « ping-pong » ! Il m’envoyait ses écrits et je lui répondais en les corrigeant. Ainsi de suite….

AZ: Comment ça se passe l’écriture d’une série à 4 mains ?
N: Il faut bien s’entendre ! Mais c’est une bonne expérience. L’un amène des idées que l’autre n’a pas forcément !

AZ: C’est une BD assez musicale, déjà rien que dans le titre et puis ya beaucoup de références à Elvis. Quels sont tes gouts niveau musique ?
N: J’ai grandi avec le Heavy Metal et le Punk. De Motorhead en passant par Guns n’ Roses, aux Ramones, les Shériff etc…
C’est Rodolphe Soublin, grand amateur de Rockab / Psychobilly qui m’a fait redécouvrir Elvis, les Meteors etc….
Depuis j’en écoute beaucoup. J’ai aussi une grande admiration pour Johnny Cash. En ce moment, j’écoute pas mal de Stoner rock.

AZ: Comment est l’ambiance de travail chez Ankama ? On vous laisse carte blanche ou on vous imposent des trucs ?
N: On peut dire que ça s’est bien passé même si il y a eu des petites embrouilles du à ma trop grande gueule. Du coup, je m’en mords les doigts aujourd’hui du fait que Run ne veuille plus bosser avec moi. Dommage, vraiment dommage.
Sinon, oui, on nous a laissé carte blanche !

AZ: On peut voir sur ton blog plusieurs futurs projets, comme Ultra Western ou Johnny Black Smoke. Tu peux nous en dire plus ?
N: Bien sur ! UltraWestern est un Western postapo. Un truc assez barré et violent. Entre « Mad Max » et « Death Race 2000 ». Un road trip à travers un monde sans concession, ravagé un comme l’est « Fallout 3 ». Mais ce projet est en suspend pour le moment.
Johnny BLACK SMOKE est un polar / revenge flick entre « Bad Lieutenant » de Ferrara, « Taxi Driver », « un justicier dans la nuit » ou encore « Reservoir Dogs ». Une histoire assez sombre sur la rédemption d’un tueur à gage alcoolique, drogué et adepte du sexe tarifié, dans la sale et violente New-York des années 70.
Toujours sur fond musical puisqu’en pleine période Disco et Punk. Notre tueur est quant à lui, un grand fan de Johnny Cash d’où le nom Johnny BLACK SMOKE.

AZ: Ok, et c’est toujours prévu chez le même éditeur, Ankama ?
N: Arf, non, hélas… du moins je ne sais toujours pas. Je leur ai transmis… j’attends les retours. Dur dur !
Sinon, que des retours négatifs d’autres éditeurs….enfin 2 pour le moment !

AZ: Tu as fais coloriste sur Egovox. Qu’est-ce que t’as apporté ce boulot et comment ça se passe avec le dessinateur ?
N: J’ai beaucoup appris sur la mise en couleur d’une BD. Avec Yigael ça s’est super bien passé, un mec en or.

AZ: Avec le temps, on a vu plusieurs types de zombies apparaitre, qui courent, qui marchent… C’est quoi pour toi un zombie ? Un mec décomposé qui chante ?
N: Ahaha ! J’ai une préférence pour ceux qui marchent, mais je n’ai rien contre ceux qui courent !
Je pourrais écrire de looongues phrases sur ce qui est pour moi un « zombie » mais je vais t’épargner ça ! ^^

AZ: Qu’est-ce que tu penses de cette abondance de zombies, que ce soit au ciné (Zombieland), à la télé (Walking Dead) ou dans le jeux vidéo (L4D) ?
N: Bah c’est cool ! =)

AZ: Tu regarde un peu toutes ses productions zombiesque ? T’as joué à L4D par exemple ?
N: Non, je ne regarde pas tout… pas trop le temps, hélas… et non, je ne joue plus trop. Et ce n’est pas trop mon style de jeu en fait. J’ai une préférence pour les Myst like. Pas fan des trucs où il faut tirer de partout et où tu crèves sans arrêt ! Ahaha ! J’ai essayé Dead Rising 2… résultat : pas pour moi. Trop stressant ! Cr cr cr ! ^^

AZ: Qu’est-ce que tu aimes comme type de BD maintenant ? Manga, comics, Franco Belge ?
N: En fait, je ne lis que très peu de BD. Je bouffe surtout des films. Je n’ai pas de gout précis en BD/comics ou manga.
J’ai malgré tout une préférence pour le N&B.

AZ: Et au ciné, c’est quoi le dernier film que t’as kiffé ?
N: Gran Torino… je suis un grand fan de Clint !

AZ: Le mot de la fin ?
N: Cramps

Un grand merci à Nikopek pour avoir répondu aux questions, en espérant le recroiser de nouveau à Angoulême ou ailleurs. Et surtout, allez acheter Rockabilly Zombie Superstar ! Et que ça saute !

Rockabigor Zombie Superstar


1 Response to “Interview: Nikopek (Rockabilly Zombie Superstar)”


  1. 1 Trumper
    03/11/2010 à 18:51

    Voilà. Les gens qui ont compris que Clint Eastwood est l’homme le plus classe au monde sont des génies. c’est comme ça.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

novembre 2010
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

%d blogueurs aiment cette page :