02
Déc
09

Milady Graphics

O Jingle Bells, Jingle Bells, Jingle all the way! Euh, pardon. Toutes ces décos en villes, ces magasins pleins à craquer de gens speedés et stressés par peur de ne pas trouver à temps les cadeaux pour leurs gamins, les cheminées qui fument, les mecs déguisés en père noël dans les super-marché… C’est noël quoi ! Enfin, bref. L’autre jour, je vous parlais de Merluche Comics. Aujourd’hui, on continue dans la découverte de nouveaux éditeurs avec Milady Graphics.

C’est en mai 2009 que les éditions Bragelonne (qui publient des romans de fantasy et de SF) annonce que un de leur label va maintenant publier des comics. Ce label, c’est Milady, et la collection qui va publier ces comics, vous l’aurez compris, c’est Milady Graphics. Alors que certains s’attendent à un catalogue porté surtout sur le fantastique, Milady surprend. On peut voir des comics à la fois fantastique (ce qui reste tout de même normal) mais aussi super héroïque (comme Empowered). Là où l’arrivée de Milady sur le marché du comics en France, c’est que ce même marché est dominé depuis quelques années par le même éditeur, j’ai nommé Panini Comics. Alors, oui, il y a aussi Delcourt, mais ce dernier est sur le marché depuis un long moment et ne fais pas de l’ombre plus que ça à Panini. Enfin bref, l’arrivée d’un nouveau coq dans la basse cours va peut-être mettre du piquant, et de la concurrence (peut-être une baisse des prix de la part de Panini, si Milady prend un peu trop de place, afin d’attirer encore plus de lecteur ?) (roooh, ça va, on peut bien rêver !). Enfin bref, cette annonce a fait beaucoup de bruit, et son catalogue est assez alléchant. Bah tiens, parlons-en !

Comme je disais donc, à première vue, le catalogue de Milady est assez (voir très) alléchant. D’un côté, on a des séries comme Empowered ou Jungle Girl (que je n’ai pas lu), qui sont des récits très léger, où le personnage principal est féminin, et qui est très clairement un plaisir coupable pour les geeks en manque de filles en .jpeg ou .avi (pas que, attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis !). Mais on trouve aussi quelques petites perles. La première, c’est Black Summer. Alors, qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est une mini série en 8 chapitres (#0 à #7) , écrite par l’anglais Warren Ellis (Authority, Planetary) (je vous ai déjà parlé ici, rappelez vous) et dessiné par l’espagnol Juan Jose Ryp (No Hero). Cette série, publiée chez Avatar Press aux USA, et en novembre chez Milady, raconte l’histoire d’un super-héros, ancien membre d’un groupe de super-héros appelé « Les Sept Armes » dont il s’est séparé après la mort de l’un d’eux, qui un jour va tuer le président des USA, ainsi que le vice-président et ses conseillers. Ellis part de ce postulat de départ pour livrer une fervente critique des USA et du gouvernement Bush. Le scénario que signe ici l’auteur anglais est vraiment très bien écrit car le récit arrive à la fois à exploiter le côté politique d’un tel acte mais aussi à être terriblement violent et fun. Certains diront que cette œuvre est en quelque sorte le Watchmen de Warren Ellis (c’est d’ailleurs comme ça que Milady le vends), d’autres que c’est un peu la troisième saison de The Authority (qu’il a crée, avec Bryan Hitch, chez Wildstorm), ce qu’il n’avait pas vraiment pu faire chez un gros éditeur. Ce sera au lecteur de se faire un avis, mais quoiqu’il en soit, ce Black Summer est une excellente lecture.

La seconde perle que j’ai découvert chez Milady, c’est la premier tome de la série Le Dernier des Templiers (Mice Templar en VO), écrit par Brian J.L. Glass et dessiné par le très célèbre Michael Avon Oeming (Powers). Pour faire court, ça raconte l’histoire d’une souris, Karic, qui, à la suite de la mise à feu de son village par une armée de rats, va suivre un parcours initiatique pour devenir un templier et ainsi sauver sa famille, prise en otage par les vilains rats. Même si comme ça, le scénario ne parait pas super original (et les auteurs n’ont d’ailleurs pas cette prétention), ce premier tome est ma foi très très sympa. Déjà, à cause d’un scénario bien écrit, qui invente un monde nocturne fantastique (magie, Dieu et chevalerie seront de la partie) et reste ma foi très classique dans la construction du personnage central. Mais le réel intérêt de cet ouvrage, c’est sa partie graphique signé par Mr Oeming. Ce dernier signe ici de magnifique planches, pleines de vie et d’actions. Vraiment, c’est très très joli, ça colle parfaitement au récit, et ça fait plaisir.

Enfin bref, j’espère que après avoir lu cet article, vous allez vous jeter sur ces ouvrages. A savoir, également, que Milady a obtenu les droits pour la publication de la série Scott Pilgrim de Bryan Lee O’Malley (mystermask vous en parlait ici), qui devrait sortir donc courant 2010. Milady Graphics a fait un entrée du tonnerre dans la scène de l’édition, on lui souhaite bien du succès (et du courage).

Le Dernier des Bigorneaux.


4 Responses to “Milady Graphics”


  1. 1 mystermask
    02/12/2009 à 22:51

    SCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOTT
    je précise que Pilgrim sortira un peu avant la sortie du film

  2. 2 xidius
    03/12/2009 à 09:26

    Warren Ellis.
    L’homme que quand tu ouvres un de ces comics (au hasard Transmetropolitan ou Nextwave…), tu meurs tellement tu rigoles.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

décembre 2009
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

%d blogueurs aiment cette page :