19
Août
09

Découverte cinéma : Brendan et le secret de Kells

Pendant que tout le monde est en vacances, moi, mystermask, continue à poster sur Absolute Zone pour vous fournir le meilleur. Et même si je sais que mon article de la semaine dernière n’avait pas attiré les foules, je continue, car certains films se doivent d’être connus.

On va finir par croire que je fais des billets sponsos, car aujourd’hui sort en DVD, l’excellent, que dis-je l’immense Brendan et le secret de Kells.

Brendan… est un film d’animation, un dessin animé donc (à l’ancienne, histoire de me plaire encore plus, bye bye les ordinateurs, on revient à la main ici) franco-belgo-irlandais de Tomm Moore. L’histoire est adaptée d’une histoire vraie où, en Irlande au 9ème siècle, à Kells (ville irlandaise) que Brendan, 12 ans, rencontre Frère Aidan, enlumineur de talent qui a travaillé sur le Livre d’enluminure. Celui-ci s’annonce comme le plus beau livre jamais fait et raconte l’histoire de Kells. Brendan devra finir le livre au péril de sa vie, aidé par les moines de l’abbaye, Aisling (une louve) et d’autres personnages haut en couleur.

brendan-et-le-secret-de-kells-41315

Voilà ce que j’ai pu en penser :

Chef d’oeuvre? Pas loin. Brendan et le secret de Kells est une merveille. L’animation n’est pas sans rappelé celle de Samurai Jack et celle-ci adepte un style proche des enluminures. On en prend pleins les yeux de bout en bout. On regrette juste le fait que le film soit vraiment destiné aux enfants, le scénario reste donc très simple et parfois un peu brouillon (les ellipses ne sont pas très bien amenées). Pourtant, les thèmes abordés lors du récit sont très adultes et certains personnages pourront parfois faire frissonner de frayeurs les plus jeunes.
Sublime.

Si je vous en parle, c’est parce que le film a été très très mal distribué en salle, et que l’édition DVD s’annonce assez sympathique (même si, encore une fois, axée vers un public enfantin)

Ca a été pour moi une véritable découverte et une claque que je me suis pris. J’ai eu l’occasion de le voir au NIFFF (encore) en plein air, dans une ambiance plus que féérique. Le tout accompagné d’une musique incroyable.Enfin, Tomm Moore a aussi fait deux bandes dessinées non pas heureusement à base d’images du films mais en redessinant tout lui même et dont une partie de l’histoire est inédite. Le premier tome se fixe sur l’enfance de Brendan, le deuxième (à mon plus grand bonheur) sur l’enfance de Aisling.

Aisling tome 2

Quant à moi, je fonce à la fnac et je vous retrouve la semaine prochaine!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

août 2009
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

%d blogueurs aiment cette page :