05
Août
09

Incontournables des 90’s…Violator

Dire que c’est la débandade totale actuellement sur ce site serait un doux euphémisme. Le boss est en vacances dans un trou paumé semble t’il tandis que les rédacteurs se touchent, à l’exception des deux mecs biens de l’histoire (Mystermask et moi bien sûr) qui travaillent durs. Mais heureusement, Xidius prend sur son précieux temps libre pour livrer son article hebdomadaire musical et cette semaine, dieu sait combien il est important puisque c’est les incontournables des 90’s ! Et pas n’importe lequel : Violator de Depeche Mode

Groupe phare des années 80, avec des succès retentissants aussi bien sur le niveau public que critique, Depeche Mode décida de s’attaquer aux années 90 en changeant leur musique. Nouvelle méthodes de production avec Flood à la barre et voici que le 19 Mars 1990 débarque Violator, aujourd’hui le plus grand succès du groupe. Et on comprend vite pourquoi en l’écoutant…

Avec ce disque, le groupe anglais imposa un tournant à sa musique, avec des morceaux très épurés tout d’abord, dont le premier du disque, World in My Eyes ou Halo. Surtout, le groupe donne dans un son rock teinté de blues des plus étonnants et livrant une des plus grandes réussites du groupe, Personal Jesus, véritable tube en puissance dont le riff de guitare entêtant et la rythmique très simple donnent un morceau inoubliable à la mélodie quasi parfaite. Le groupe n’en oublie pas ses interludes ultra planants et envoûtants à l’image de Waiting for the Night, sublimé par le chant de Dave Gahan & de Martin Gore, à côté de morceaux touchants plus à des sonorités électroniques, comme Policy of Truth. Et si les titres Blue Dress & Clean inscrivent définitivement l’album dans une thématique plus sombre et adulte qu’auparavant tout en gardant cette patte électronique, le plus important tube reste Enjoy the Silence, devenu LE titre incontournable du groupe, un hymne caractérisé par une rythmique soutenue, le chant pesant de Dave Gahan et les quelques notes de guitares magiques de Martin Gore. Avec Violator, Depeche Mode fait passer sa musique à maturité en livrant un disque sombre &  très personnel, avec des thèmes tels que les problèmes de dépendance (alcool & drogue) ou conjugaux et en imposant une nouvelle directive musicale avec brio. Un disque génial, frôlant la perfection sur de nombreux points dont la mélodie, et qui s’impose comme un…? Incontournable bien sûr!

Xidius


0 Responses to “Incontournables des 90’s…Violator”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

août 2009
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

%d blogueurs aiment cette page :