11
Juin
09

Mon ami George Lucas

Troisième article et encore un sur le cinéma. Mais après avoir lancé des fleurs à Miyazaki et aux Studios Pixar, cette fois-ci, je vais vous parler de mon super pote George Lucas. Attention, c’est long (et je vous passe la partie biographique du bonhomme).

george-lucas

Aaaah George (soupir), revenons un peu sur ton passé. Après avoir réalisé THX 1138 (reconnu par grand nombre de geeks et de cinéphiles comme étant une oeuvre incontournable) puis American Graffiti (de même), tu te lances dans un projet insensé avec La Guerre des Etoiles.

Et là, la machine est en place, tu réalises le premier film et scénarises les deux autres. Ton épisode V L’Empire contre-attaque est considéré comme un des plus grands films de SF.
Star Wars, première série, est alors lancée, et c’est un symbole pour plusieurs générations (et encore maintenant).

Entre temps, tu reprends Harrison Ford pour commencer la licence Indiana Jones, réalisée par l’immense Steven Spielberg, incroyable trilogie d’aventures. Et là, on se dit, à raison, que tu es un génie. Tu as en effet créé deux univers incontournables pour tout cinéphile qui se respecte et même pour tout amateur de cinéma.

indiana-jones

Et puis c’est le drame. Laissant Indy au stade de mythe, tu relances la franchise Star Wars. Tu annonces une nouvelle trilogie, une prélogie comme on dit, et tu en profites pour ressortir les trois « premiers » au cinéma, remasterisés, avec des scènes en plus. Personne ne dira rien, parce que revoir Star Wars au cinéma, ça fait plaisir (et je suis le premier à le dire).
1999 : Star Wars Episode I : La menace fantôme. Ca ne commence pas très bien. Tu nous offres une flopée d’incohérences scénaristiques, des personnages insipides (qui a dit Jar-Jar Binks?) hormis Liam Neeson et un Anakin Skywalker à baffer. Mais on se dit que c’est le début, que ça ira mieux après.
2002 : Star Wars Episode II : L’attaque des Clones. Le verdict tombe. Hayden Christensen, qui a autant de charisme qu’une huître, endosse le rôle du futur Dark Vador. Il lance pleins de regards méchants et il crie partout. Ouuuuh qu’il fait peur. Mais pire, tu t’immisces encore un peu plus dans le scénario et tu nous offres des scènes dans les champs avec des vaches ou des dialogues tel que « Reste, ta présence m’apaise » ou encore « des négociations musclées », le tout sur une réalisation pas tip top. Reste que Ewan McGregor et Samuel L. Jackson remontent un peu le niveau.
Entre le 2 et le 3, tu nous donnes, à part une masse énorme de produits dérivés, une excellente série animée, notamment dû à l’incroyable travail de Genndy Tartakovsky.

2005 : Star Wars Episode III : La revanche des Siths. La boucle est bouclée. Avec un Anakin Skywalker bouh qu’il est méchant, il a les cheveux longs, une cicatrice, il a les yeux tout rouge et une grande cape sombre. Les sabres lasers font office de ventilateurs, où le film pourrait se résumer par « amour, baston, baston, cri, amour, baston », le tout aggrémenté de fond de l’Etna copié/collé. On ne pourra s’empêcher de verser une petite larme, parce que « Lord Vader, rise »! Reste que certaines scènes sont quand même excellentes, et on se dit, comme juste au dessus « la boucle est bouclée » et on ressort les yeux embués.

Mais bien sûr, tu ne vas pas t’arrêter là. Tu continues ton merchandising envahissant et annonces une suite à Indiana Jones.
Notre 6ème sens de geek est à l’affût, et à l’aperçu de la première bande-annonce (et du script), des frissons de nostalgie nous parcourent l’échine, et on se dit surtout que Harrison Ford a toujours autant la classe.

Et quand on voit le film, un ersatz de Benjamin Gates, malgré une excellente réalisation, on se demande alors pourquoi. Et tu tues la saga Indy en 2h00, en perdant toute crédibilité auprès des fans, à coup de marmottes et de Shia Labeouf Tarzan.
Tu continues en achevant la franchise Star Wars en sortant un immonde long métrage en CGI suivi d’une série toute aussi dégueulasse.

On espère que tu rattraperas le coup avec Indy 5. Je retournerais bien à la fin des années 70/début 80 moi.

Kristen-Bell-Chewbacca-1


7 Responses to “Mon ami George Lucas”


  1. 1 Mattevil
    11/06/2009 à 19:13

    Bon j’admet que l’épisode 1 est nul, meme si le combat final (dark maul/Jinn/Obin wan) est mortel. Le 2 est un peu meilleur , mais tu ne peux pas juger un film juste a cause d’une scene, et de quelque dialogue pourri, le bataille de génosis est génial, bien que le combat de sabre laser soit pas trés satisfaisante, on reste sur notre faim. Quand au 3, le meilleur de la nouvelle trilogie, comme tu la dit la boucle et bouclé, mais la aussi on a des fois des dialogues vraiment pourri ( le passage ou palpatine revient sur coruscant aprés son enlevement et parle avec mace windu ==> « le général grievous m’a enlevé, mais heureusement que les jedis sont venus me sauvés » « grievous est un lache » ) xD. Bordel quand a hayden christensen, (il donne au personnage un coté arrogant , on aimerait lui foutre une claque tellement il se prend pour un ouf) pourquoi etre toujours aussi negative bordel, lui ou un autre tout le monde l’aurais taillé. je suis désolé, mais le passage dans l’episode 2, ou sa mère meurt il tire un regard venere et tue les tuskens, il le fait bien. Ensuite le passage ou il fait des reproches a obi wan et qu’il crit qu’il hait les tuskens, la encore il est bien. Dans le 3, des qu’il endosse le role de dark vader, ça devient totalement jouissif, quand il tue mace windu et qu’il crit « qu’est ce que j’ai fait », quand il attaque le temple jedi, quand il tue les séparatiste sous fond d’une musique génialissime composé par Williams encore. Le combat final avec obi wan, quand il lui fait des reproches, quand il lui crit qu’il le deteste, OUFFISSIME ( a voir l’épisode 3 en ANGLAIS BIEN SUR :p, c’est 100 000 fois mieux). Je suis totalement d’accord avec toi que la nouvelle trilogie est 100 fois moins bonne que la 1ere, mais ne taillons pas juste pour tailler.
    Quand a indiana jones 4 , j’ai du mal a etre severe avec ce film, car bordel j’ai prit mon pied a voir un IDIANA JONES AU CINEMA, comme avec DIE HARD 4 ou RAMBO 4. Jamais je n’aurai crus voir ces films au ciné. Et une fois de plus tu ne peux pas juger un film juste a cause de quelque marmotte ou de sia lebouf qui fait tarzan. j’admet que le scénario n’est pas génial, que la fin est un peu ridicul ( la secoupe volante qui s’en vas), mais reste que la réalisation énorme, des scénes d’action ouffissime. Des acteurs géniales ====> Ford, Lebouff etc…
    Bref je trouve que tu t’amuse à tailler gratuitement, tu cherche d’avance les points négatifs etc…. Perso si tu veux on peut aussi critiquer « le retour du jedi » car lui aussi n’est pas parfait, le passage avec les ewooks ( qui me fait bien rire ) est l’annonce de sa futur campagne de vente de produit dérivé.
    Et bordel quand à Star wars clone wars c’est un petit film sympatoche, fort sympathique qui déborde plein d’énergie, et de séquence d’action fort sympa. L’autre série Clone wars de Genndy Tartakovsky, ce que t’a dis m’a fait beaucoup rire, j’ai l’impression que ta fait un papier coller, d’un article de télérama. « HOLALA c’est bien fait, c’est original, tout ça grasse à Genndy Tartakovsky » xD, c’est vrai elle est pas mal la série, mais sans plus.

  2. 2 xidius
    12/06/2009 à 02:38

    Arrétons de défendre lâchement les deux premiers films de la prélogie quand bien même on aime Star Wars : ce sont juste des machines de guerre commerciales destinées à vendre des produits dérivés à travers le monde et bénéficiant d’un « scénario » ultra bordélique, avec des intrigues politiques mal foutues et des enjeux qui partent dans tous les sens, que Lucas tentera tous de résoudre durant la dernière demi-heure de l’Episode III en bâclant totalement certaines scènes pourtant appelées à devenir culte (le massacre des Jedi est risible et n’a rien d’épique par exemple.)

    Le problème de Lucas, c’est qu’il a pété les plombs avec l’Empire Contre Attaque, dont le crédit est plus à remettre à Lawrence Kasdan (scénariste), Irvin Kershner (Réalisateur) et Gary Kurtz qui se basèrent totalement sur les travaux mythologiques de Joseph Campbell et étaient partis pour livrer une trilogie suivant le parcours tragique du héros mythologique, tel que nous le connaissons. Trouvant le film trop noir et jugeant avoir été dépossédé de son oeuvre, G.Lucas, qui était durant la production du film occupé à faire des procès à gauche et à droite pour exercer sa profession nouvelle d’homme d’affaire et de maître d’un empire financier en devenir, décida de virer tous ces hommes sauf Kasdan et s’entoura d’une équipe de Yes Men pour faire un film plus enfantin. Résultat, là où le Retour du Jedi aurait du voir la mort de Han Solo et le meurtre du père par Skywalker (sacrifice pour accéder au stade de héros), il a été banalisé avec une fin culcul la praline et tous plein d’Ewoks destinés à faire vendre des peluches.

    Le pire vient sur la prélogie, destinée uniquement à ramener du fric, ce qui est visible dans la visée clairement enfantine des 2 premiers films. Le plus alarmant reste le manque d’opinions de Lucas qui se plia constamment aux exigeances du public et qui n’imposa jamais un quelconque choix. Le plus brillant exemple reste le personnage de Jar Jar Binks, totalement detesté par une large communauté lors de la sortie de l’Episode 1. Lucas annoncait lors des interviews avoir voulu faire un film pour enfant et insistait sur le fait que l’on continuerait à voir Binks. Résultat : on l’apercoit deux minutes au début de l’Episode 2.
    Et tout est comme ça, Lucas se contenta de suivre les désirs aveugles d’une communauté de fans un rien à côté de ses pompes.

    Quand à Indy 4 génial avec ses acteurs terribles etc… Le film tente vainement de faire revivre l’esprit Indiana Jones et quand bien même il reste regardable (merci Spielberg), c’est une horreur en terme de scénario, ce qui est dû à Lucas. (certains Scripts proposés par des scénaristes professionnels et qui furent refusés par G.Lucas circulent sur le net, quand bien même ils étaient bien meilleurs et en commun accord avec la trilogie.) Le film accumule les scènes ridicules, proposent des énormités absurdes (plus c’est gros, mieux ça passe) et enchaîne les séquences d’actions en tout numérique sacrifiant totalement l’esprit de la saga.

    Enfin, pour Clone Wars, il faut arrêter de déconner et se retirer la merde qu’on a dans les yeux. Le film d’animation sorti l’année dernière est une purge et la série qui a suivie n’a rien de passionnant (critique du long métrage sur absolute zone : http://www.absolute-zone.com/2008/09/01/critique-cine-star-wars-clone-wars/ ).

    Lucas était un homme parti pour faire du cinéma d’expérimentation (THX 1138 & American Graffiti en sont la preuve) mais qui fût totalement dépassé (de son propre aveu) par le succès de la saga Star Wars et qui se transforma bien vite en quoi il était opposé auparavant : un costard cravate omnibulé par le fric.

  3. 3 mattevil
    12/06/2009 à 18:47

    toi tu dois kiffer yannick dahan :p

  4. 5 oceanlook
    15/06/2009 à 17:52

    Hum…
    Intéressant petit débat… Pour ma part je trouve que mystermask a raison sur la deuxième saga, qui ressemble davantage à une énorme machine à fric qu’à une série de films aboutis.
    Le premier film est moyen, hormis la performance des acteurs, et le second catastrophique.
    Cependant tout n’est pas à jetter:
    -Le troisième film nous met visuellement une claque. La scène de début notamment, dans l’espace, et la scène de fin et ce double combat sont grandioses: la musique n’y est pas étrangère. Erwan McGregor a vraiment bien endossé le rôle d’Obi Wan je pense mais Hayden Christensen a déçu…
    Certes, l’âme de la première saga a disparu, mais je suis sûr que si demain Lucas annonce une autre série de Star Wars, ce sera encore un carton et nous irions tous voir les films…

  5. 6 TiM
    16/06/2009 à 16:23

    J’ai vu THX 1138 et je me suis bien ennuyé (j’étais fatigué) mais j’ai comme l’impression qu’à chaque fois Lucas a une bonne idée mais qu’il ne sait pas l’exploiter. Et c’est frustrant, l’épisode VI aurait pu être encore mieux selon moi avec Kershner aux commandes.

    Pour la seconde trilogie, on voit clairement que Lucas ne maîtrise rien, que ce soit au niveau du scénario, des acteurs et des effets spéciaux. Il n’y a que la musique de John Williams et les combats aux sabres-lasers à sauver. Pour l’épisode III c’est sûr qu’il est génial mais je regrette toujours quelques FX inutiles qui gâchent tout et le côté bâclé de certaines scènes attendues (l’attaque du temple et le massacre des Jedi sur les différentes planètes, on dirait une bande-annonce). Et à la fin on se retrouve avec 10 000 intrigues qui se terminent en même temps (l’opération de Vador, Obi sur Tatooine avec Luke, Leia adopté par le sénateur Organa) ce qui fait qu’on ne ressent presque aucun frisson lorsque Vador arrive sur le pont du vaisseau près de Sidious pour observer la construction de l’Etoile Noire. Heureusement que les acteurs s’améliorent aux fils des épisodes.

  6. 7 xidius
    16/06/2009 à 16:28

    Oui, la façon dont Lucas conclu toutes les intrigues soulevées par la prélogie dans la dernière demi heure de l’Episode III casse pas mal le truc. (la façon dont crèvent les Jedis est pour ainsi dire ridicule). Et en terme de mise en scène l’épisode IV n’est pas parfait, clairement.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.


%d blogueurs aiment cette page :