21
Mai
09

« Amadeus » de Milos Forman.

Aujourd’hui Oceanlook et Absolute Zone vous invitent à revisiter un très grand classique du cinéma.  Amadeus (1984), film de Milos Forman, réalisateur américain d’origine tchécoslovaque, nous offre une vision mythifiée de la vie de Wolfgang Amadeus Mozart à laquelle le spectateur a envie de croire.

Dans un film en costumes, Forman dresse un tableau magistral de la fin de la vie du virtuose, et oppose deux personnages dans une histoire de haine et d’admiration sur fond de Cour impériale viennoise de la fin du XVIIIème siècle. Les passions de déchainent dans une ambiance grandiose entre le musicien génie et le musicien raté. Cette oeuvre, à défaut de reconstituer une réalité historique, met en scène une tragédie théatrâle et compose une version « légendaire » de la vie de Mozart. Un pur chef-d’oeuvre du cinéma.

amadeus-thumb

 

Le mythe prend le pas sur l’Histoire

Amadeus ne correspond à aucune réalité historique. Antonio Salieri, ennemi juré de Mozart dans le film, a certes réellement existé mais jamais son rôle n’a été aussi fort dans la véritable histoire de Mozart. En effet, le compositeur officiel de la Cour était vraisemblablement jaloux du génie du jeune autrichien, mais tout de même très loin du rôle qu’il porte à l’écran. Il faut savoir que Salieri lui laissait même du travail quand il n’avait pas le temps de s’en occuper lui-même. Quant au fameux Requiem, il est superbement instrumentalisé dans le film de Forman pour en faire la revanche et la victoire éclatante de Salieri, qui souhaite voler l’oeuvre et se débarrasser de son compositeur, sur Mozart et sur Dieu. Mais la réalité est tout autre: jamais Salieri n’a commandé cette oeuvre. Ainsi, sur le point crucial dans le film de la rivalité entre les deux hommes, Forman a considérablement forci le trait de son analyse… Pour le reste, comme la détresse de Mozart devant l’incompréhension du public envers ses oeuvres, ou encore son côté fêtard, tout est  admirablement reconstitués.

Cette haine  (ou cet amour?) de Salieri envers Mozart étant le thème principal du film, on comprend que Forman a choisi d’emprunter cette voie plutôt que se consacrer aux réalités historiques. Mais qu’importe? Ce choix donne à l’oeuvre une dimension tragique d’une rare intensité. L’idée d’enchasser le récit de la fin de vie de Mozart dans un entretien entre un Salieri désormais vieux et fou à lier et un jeune prêtre désemparé devant les révélations du vieillard est un formidable moyen de mieux comprendre les motivations du musicien italien à vouloir détruire celui qu’il admire pourtant.

 Amadeus est un film qui a la volonté de nous montrer une vie unique, incroyable, à la hauteur du génie de sa musique… Une vie faite de démesure et de déceptions. Dans l’oeuvre de Forman, l’existence de Mozart est autant pitoyable que sont prodigieuses les compositions du musicien le plus légendaire de l’Histoire, et c’est bien ce qui rend le film si atypique…

Wolfgang Amadeus Mozart

Joué par Tom Hulce dans le film, Mozart surprend dès le début du film par son incroyable vulgarité. Cette image le suivra durant toute l’oeuvre et Forman insiste très subtilement entre la lourdeur du personnage et la légèreté de sa musique. Mozart le dit lui-même: « Il est vrai que je suis vulgaire, mais jamais ma musique ne le sera », dit-il à l’empereur lorsqu’il veut le convaincre de la qualité de son opéra, Les Noces de Figaro. C’est bel et bien tout le paradoxe de Wolgang, tantôt prodigieux, tantôt agaçant. Comment de cet homme grivois jusqu’à la limite de l’acceptable, qui n’a de cesse de faire la fête, peut émaner une telle musique? C’est sur cette drôle d’ambiguité que va jouer Forman tout au long du film en tirant les traits de son personnage jusqu’à la caricature, la démesure. L’acteur principal, Tom Hulce enfile à la perfection ces deux costumes et passe de l’un à l’autre, d’un Mozart peu élégant et maladroit à un Mozart habité par ses compositions, avec une aisance remarquable. Pourtant, Dieu sait si le défi était dur à relever!

Le Don Giovani marque aussi l’importance et l’impact du père de Mozart sur son fils.

Forman insiste aussi énormément sur le désespoir du compositeur, qui se noit dans l’alcool et les fêtes à outrance. Cela provient de l’incompréhension (réelle) entre un public incapable de reconnaitre le génie et un Mozart trop en avance sur son temps…

18836610_w434_h_q80

 

Antonio Salieri

Antonio Salieri, joué magistralement par F. Murray Abraham, est un musicien raté dans l’oeuvre de Forman, et qui consacre une grande partie de sa vie au culte de Dieu. En découvrant la musique de Mozart, il croit entendre la voix du Seigneur tant elle lui parait légère parfaite… Quel n’est pas son désaroi lorsqu’il découvre le jeune compositeur en chair et en os, personnage obscène et ridicule, d’où émane ces sons si merveilleux. Sa jalousie se transforme en obscession et Salieri rejette Dieu, insensible à ses prières, et qui a placé en ce garçon diabolique sa voix divine. Pourquoi l’avoir choisi lui? Salieri tombe peu à peu dans la folie et une double personnalité s’installe en lui: il veut détruire Mozart, pour punir ce Dieu ingrat, mais reste béat d’admiration devant la musique du jeune homme, dont il est le seul à reconnaitre la qualité unique.

C’est sur cette dualité intérieure que se forge le drame du film et tout son intéret. Abraha crève l’écran dans ce rôle incroyablement ambigue.

amadeus-photo_03_hires

Le film, bien entendu, est bercé par la musique de Mozart, toujours placée judicieusement, forte, grave, et qui accompagne le déclin de son créateur jusqu’à la toute fin et le Requiem, la macabre messe des morts alors qu’au début les mélodies légères accompagnaient les frasques du jeune homme. Toute cette symbolique dans la musique est remarquable chez Forman.

 

Oceanlook.


2 Responses to “« Amadeus » de Milos Forman.”


  1. 1 Antoine Bigorneau
    21/05/2009 à 19:25

    J’aime beaucoup ce film (que j’ai vu en cours de musique au collège)
    (je crois que c’est la seule chose que j’ai retenu de ces cours)
    Tiens, ça m’a donné envie de le revoir :)

  2. 22/05/2009 à 01:43

    Je viens de le voir à l’instant, et je crois que le seul mot qui me vient a l’esprit c’est MAJESTUEUX.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

mai 2009
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

%d blogueurs aiment cette page :