Archive pour avril 2009

30
Avr
09

La pandémie est imminente!

Mes chers lecteurs d’Absolue Zone, l’heure est grave! Non seulement Trumper et Xidius font du camping, mais qui plus est, la grippe porcine se propage à vitesse folle dans le monde entier, laissant derrière elle une ambiance de psychose!…

Et comme le modeste Oceanlook n’y connait pas grand chose en médecine, il préfère vous laisse la lecture d’une dépêche toute fraiche!

 

 « Le virus de la grippe porcine s’étend, la pandémie est imminente. »

L’OMS a appelé les pays à se préparer à une pandémie « imminente » de grippe porcine, un virus qui ne cesse de s’étendre et a déjà tué un bébé aux Etats-Unis et aurait fait 92 morts au Mexique.

Au Mexique, foyer de la maladie, le ministre de la Santé a confirmé mercredi soir un 8ème mort avéré et 84 décès suspects liés au virus A/H1N1 de la grippe porcine, décélé déjà dans onze autres pays.

Relevant que « le virus s’étend (…) sans aucun signe de ralentissement », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé dans la nuit de mercredi à jeudi de relever à 5 sur une échelle de six son niveau d’alerte.

« Tous les pays doivent immédiatement activer leur plan de préparation à la pandémie », a prévenu sa directrice générale, Margaret Chan. Le déclenchement du stade 5 signifie « un signal fort qu’une pandémie est imminente » et qu’il ne reste que très peu de temps pour s’y préparer, selon les procédures de l’OMS.

L’épidémie, venue du Mexique, a tué pour la première fois aux Etats-Unis, un petit Mexicain de 23 mois décédé mercredi au Texas (sud).

A l’occasion d’une conférence de presse organisée pour le centième jour de sa présidence, le président américain Barack Obama a appelé ses compatriotes à ne pas céder à la panique, excluant de fermer la frontière avec le Mexique, tout en qualifiant la situation de « grave ».

Le Texas (sud) a proclamé l’état d’urgence face à l’épidémie, comme l’avait fait la Californie (ouest), où une trentaine de soldats ont été placés en quarantaine.

Les Etats-Unis, où 10 Etats sont affectés par l’épidémie, ont recommandé aux malades de la grippe porcine de rester chez eux pendant au moins sept jours, sans pour autant prévoir de quarantaine à grande échelle. Une centaine d’écoles y sont fermées.

A part le Mexique, les pays les plus touchés sont les Etats-Unis, avec au moins 91 cas avérés selon les autorités locales et le Canada (19).

Le Pérou est devenu le 12ème pays à confirmer un cas de grippe porcine sur son territoire, après la Suisse, l’Autriche, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, Israël, le Costa Rica et la Nouvelle-Zélande.

L’Espagne compte désormais 10 cas avérés, dont un détecté chez un malade n’ayant pas voyagé au Mexique.

De nombreux pays -France, Afrique du Sud, Brésil, Colombie, Australie notamment – vérifient des dizaines de cas suspects sur des voyageurs de retour du Mexique ou des Etats-Unis.

L’OMS ne recommande pas jusqu’à présent de restreindre les déplacements. Toutefois, la France a demandé à l’Union européenne de suspendre les vols vers le Mexique. Paris comme Londres, La Haye, Rome et Ottawa déconseillent les voyages dans ce pays.

La proposition française sera discutée jeudi à Bruxelles, après une réunion mercredi des ministres des Transports de l’UE en République Tchèque.

Des voyagistes britanniques, français, canadiens et portugais ont pour leur part suspendu leurs départs pour le Mexique.

Le gouvernement mexicain a estimé que le virus de la grippe pourrait coûter au pays entre 0,3 à 0,5% de son PIB, en fonction de la durée et de l’importance de l’épidémie.

Le virus, qui touche essentiellement de « jeunes adultes en bonne santé », selon les autorités mondiales de la santé, se transmet par voie respiratoire, d’homme à homme. Les symptômes (fièvre, maux de tête, courbatures) sont similaires à ceux de la grippe saisonnière qui tue chaque année dans le monde entre 250.000 et 500.000 personnes.

La crainte de propagation du virus a conduit de nombreux pays à mettre en place des contrôles aux aéroports et aux frontières, dont des scanners thermiques jugés toutefois inefficaces par l’OMS.

Même si le virus ne s’attrape pas en consommant de la viande de porc, le Japon a annoncé jeudi qu’il allait contrôler un par un les cochons vivants importés sur son territoire. Plusieurs pays, dont la Russie et la Chine, ont suspendu tout ou partie de leurs importations porcines, tandis que l’Egypte a décidé d’abattre tout le cheptel.

(Article AFP, MSN actualités)

(Vade retro!)

 

Bref, on a les jetons! Enfin, la grippe étant une maladie respiratoire, LA nouvelle rassurante dans tout ça c’est qu’on peut manger du porc comme on veut!!!

Oceanlook.

27
Avr
09

Expo « tag » au grand palais

Si mon cher Xidius se morfond devant la médiocrité intellectuelle de certains programmes télé, cet article est fait pour lui. De la culture, en veux-tu, en voilà!

Oceanlook, lors de son séjour très « mondain » à Paris (prononcez « Parais » pour faire bien), a eu l’occasion, grâce au scooter de son amie Florence, de visiter une exposition très chouette au Grand Palais. Rassurez-vous: nous ne parlerons pas des gravures italiennes de XVIème siècle, mais du mouvement « tag ». Attention! Nous ne parlons pas du vulgaire graffiti qui enlaidit votre porte de métro, mais du véritable graffiti, enfin considéré comme une oeuvre d’art!

(L’apparence « destroy » de la pièce se prête admirablement au sujet de l’expo)

 

L’expo

« Le TAG au Grand Palais » expose pas moins de 300 toiles de 150 artistes différents, dans une immense salle du Grand Palais à l’allure très « street »… Alain Dominique Gallizia, un architecte, s’est lancé il y a trois ans dans la recherce et la rencontre d’artistes tagueurs dans le but de créer une collection unique,  qui témoigne de l’immense variété de ce mouvement selon les continents et les cultures… On y trouve certes beaucoup d’artiste américains, mais aussi des français, allemands, coréens ou encore brésiliens…

Des couleurs électriques aux tableaux d’une profondeur étonnante, on se surprend à apprécier un art plutôt associé chez nous à la délinquance et à la dégradation. Rien de tout cela ici, vous en prendrez plein la vue devant les graphismes déformés des oeuvres, les couleurs pétantes et la subtilité avec laquelle sont introduits les thèmes de l’expo.

De même forme, la plupart des toiles ont des sujets communs: sur la partie gauche l’artiste imprime sa signature, et la droite est consacrée au thème de l’amour.  L’atelier d’Alain-Dominique Gallizia à Boulogne-Billancourt a ouvert ses portes à tous ces artistes pour la création de ces oeuvres…

Pour la petite histoire, celui qui est reconnu comme le pionnier du mouvement tag, Taki 183, s’est fait connaitre en écrivant son surnom sur chaque coin de rue dans laquelle il livrait sa marchandise…

Quelques noms: Taki 183, Seen, Bando, Blade, Phase 2,…

Pour plus de détails: http://www.tagaugrandpalais.com/

Psssst: les tarifs sont gentils, trois euros pour les étudiants, cinq euros pour le tarif plein!

 

Oceanlook.

27
Avr
09

Xidius présente…Braid

On appelle ça un Trust. Et c’est limite ce dont ce site avait besoin pour faire passer la pillule à son équipe devant l’escalade de commentaires devant un thème aussi bancal et aberrant. Et si la médiocrité semble plaire à certains, d’autres se plient en quatre pour faire découvrir de nouvelles sensations toujours originales, drôles, touchantes ou simplement réussies. C’est le cas de Xidius qui ici sort un véritable petit bijou vidéoludique. Vous me croyez pas? Regardez cette vidéo. Et commentez là tiens, ça vous fera pas de mal, non mais!

Xidius, cerveau en éruption !

26
Avr
09

Xidius présente…Battlefield Heroes

Grâce à Dailymotion, votre double fournée de Xidius présente qui vous était promise depuis la semaine dernière arrive en retard. Mais que voulez vous, les aléas de l’informatique étant ce qu’ils sont, nous n’avons pas d’autre choix que de nous plier aux volontés du maître. En attendant, voici en avant première totalement VIP (!) le Xidius présente d’un jeu qui sortira d’ici quelques mois. Et pour faire les choses bien, on a carrément ramener un invité à se joindre à la sauterie ! Et ouais. Bah oui, comprenez, faut au moins ça pour relever ce site de la médiocrité dans laquelle il s’enfonce suite au précédent article dont le potentiel de destruction de réputation d’Absolute Zone est parmi les plus gros qu’on ait jamais vu auparavant ! Alors pour sauvez Absolute Zone, regardez cette émission.

Xidius, prêt pour la lutte.

22
Avr
09

« nouvelle star », un télé-crochet unique.

En ce moment, chers lecteurs d’Absolute Zone, se déroule la 7ème saison de Nouvelle Star (et pas La Nouvelle Star),  un télé-crochet inventé par nos amis anglais (qui là-bas s’appelle Pop Idol), et qui a pour but de dénicher chez des gens comme vous et moi des voix d’exception. Diffusée par la chaine M6 et produite par FreemantleMédia, elle est l’émission phare de la chaine depuis son lancement. C’est l »occasion pour nous de vous présenter ce programme en général, son contenu depuis sept ans, et pourquoi il est le meilleur du genre.

Une émission originale.

Un jury de quatre membres réputés dans le monde de la musique écume les plus grandes villes de France en auditionnant des candidats présélectionnés par des professionnels. Après une écoute à capella de la prestation d’une personne, le jury se prononce par un oui ou un non sur la poursuite ou non du candidat dans l’aventure. Trois ou quatre oui, et ça passe à l’étape suivante, le théâtre.

Le théâtre doit permettre au jury de sélectionner les candidats qui chanteront en direct sur les primes. Cette fois-ci, les chanteurs sont jugés individuellement, puis en trio, puis devant un petit public pour voir la façon dont ils gèrent leur stress. À la fin de cette étape, il ne reste que quinze candidats.

La suite se déroule une fois par semaine, en direct sur M6, au Pavillon Baltard, salle de spectacle parisienne. Accompagnés par de vrais musiciens, les candidats interprêtent en solo des titres, puis sont jugés par le jury. Cependant ils sont désormais dépendants du vote des téléspectateurs. Le candidat qui obtient le moins de vote est éliminé. Chaque semaine une personne quitte l’émission, jusqu’au vainqueur final.

Sept ans de Show.

Sous le nom de À la recherche de la nouvelle star, la première saison s’ouvre avec un jury composé de quatre membres: Dove Attia, Lionel Florence, Varda Kakon et André Manoukian (dans l’ordre un producteur, un parolier, une directirce artistique et un musicien). Cette saison, assez sympa, plante le décor avec des candidats plutôt talentueux comme Jean Sébastien, un québécois à forte voix, et Thierry Amiel, surdoué de l’interprétation. La victoire reviendra pourtant (injustement?) à Jonathan Cerrada. Déjà Dove Attia et André Manoukian semblent à l’aise dans leur costume de jury, tandis que Florence et Kakon ne plairont pas…

L’année suivante, Nouvelle Star revient avec un jury plus cohérent composé de Manu Katché, batteur de renommé mondiale qui a notament joué pour Sting ou Joni Mitchell, et Marianne James, connue pour ses numéros de cantatrice, auquels s’ajoutent les « anciens » André Manoukian et Dove Attia. Cet ensemble de personnalité contrasté fera la force du programme durant quatre saisons.  Cette saison a été marqué par la victoire de Steeve Estatof, un chanteur rock déjanté et l’éclosion d’Amel Bent, qui dès son élimination en demi-finale signera un contrat qui l’emmenera vers un très grand succès. C’est l’une des voix les plus sensationnelles repèrées par le jury. Une des meilleures saisons, sans aucun doute.

 

En 2005, pour la troisième saison, Nouvelle Star connait un léger affaiblissement. Mis à part Myriam, la future gagnante (totalement légitime), le manque de personnalité, de folie est flagrant. Le manque de suspens aussi, puisque dès le début rien ne semble arrêter Myriam, qui étincelle de prime en prime. On retiendra aussi de cette saison Roland et Mervyn, candidat « soul » à la coupe décallée…

2006 représente l’apothéose pour l’émission. Un jury particulièrement en forme, des candidats exceptionnels, des shows bien rodés, Nouvelle Star  connait alors ses meilleures heures. Le public, à chaque prime, s’enthousiasme devant les performances de Christophe « La Tortue », candidat au look improbable, mais à la voix unique. Dans les graves comme dans les aigus, quelque soit le type de chanson, Christophe sort des perfs incroyables:  il peut tout chanter. L’autre grande candidate de cette saison, Dominique, n’a pas eu de chance, car les autres années elle aurait pu gagner. Toutefois elle enchante Baltard avec sa voix extraordinairement puissante. le succès d’Inventaire prouve que le public suit Christophe Willem avec intéret. Malgré tout, ce premier album n’explore pas suffisamment les capacités de « La Tortue ».

 

 

La cinquième saison s’ouvre en 2007 avec un gros défi: faire mieux. Elle n’y parviendra pas même si elle reste d’une excellente qualité. L’explosion de Julien Doré le prouve largement. Surdoué du chant et de la musique, Julien fait un carton à chaque prime en reprennant avec réussite des chansons de différents répertoires, et en y imprimant sa signature personnelle. Il n’hésite pas à modifier les textes et se démarque par son style « ringard-assumé ». Si le vainqueur de cette saison a tout écrasé, n’oublions pas Tigane, le finaliste, et notamment sa reprise de Billie Jean.


L’an passé, grande révolution et grand ménage dans le jury! Katché, Attia et James quittent l’émission et cèdent leur place à trois nouveaux membres: Sinclair, roi du funk français et véritable monstre sur scène, Philippe Manoeuvre, rédacteur en chef du magazine Rock&Folk, et Lio, chanteuse des années 80-90. Cette dernière peine à s’imposer, et l’alchimie ne semble pas aussi bonne qu’avec l’ancien jury. Amandine remporte l’émission, sans grande surprise, avec sa forte présence et sa voix rocailleuse.

Le meilleur télé-crochet.

Nouvelle Star est incomparablement meilleure que son principal rival, Star Academy, diffusé sur TF1. En fait, le programme de M6 laisse de côté l’aspect télé-réalité vulgaire de candidats filmés 24H/24, et la musique est vraiment mise en avant. Le système vicieux où les prétendant s’éliminent les uns les autres n’existe pas non plus. Le téléspectateur est le maitre. 

Nouvelle Star se concentre sur les candidats, tandis qu’à la Star Ac’ les primes mettent l’accent sur des stars faisant leurs promos, ce qui ressemble finalement plus à un divertissemment . Pas de ça sur M6, si ce n’est les rares retours des anciens candidats. 

L’univers musical des candidats est bien plus varié. Un ovni comme Julien Doré n’aurait pas eu sa place dans un programme comme Star Ac’, où les candidats sont plus polissés et chantent toujours les mêmes titres issus de la variétoche française. La présence de musiciens géniaux à Baltard donne un aspect « Live » à l’émission bien mieux mis en valeur que sur TF1.

La liberté de ton du jury est amusante. Les vannes, les coups de gueule ont donné du charme au programme, surtout dans les années « Katché-James-Manoukian-Attia » . Ils sont aussi les vedettes de l’émission, surtout lors des castings, qui permettent de suivre l’avant-Baltars. Quant aux présentateurs, ils sont plus discrets, laissant la vedette aux candidats, pas comme le surexcité Nikos Aliagas…

Quelques vidéos.

Nouvelle Star, c’est aussi de grands moments de live… La preuve:

Thierry Amiel (à la demande générale):

Amel Bent (à la demande générale):

Steeve Estatof:

Christophe Willem: 

Dominique:

Julien Doré:

Amandine:

Oceanlook.

21
Avr
09

Incontournables des 90’s…Surrender

Non, non, non. Ce n’est pas parce que Xidius n’a pas posté son émission dimanche qu’il faut poster durant sa journée et ce n’est pas la pitié qui l’arrêtera. Alors OUI certes, son émission n’a pas été faite, mais non seulement vous en aurez deux d’un seul coup dimanche (Chikki BOW WOW!) mais en plus aujourd’hui il poste, pour vous parler d’un album absolument monstrueux. Un album qui vous fera bouger comme aucun autre, le disque indispensable pour move son body, le terrible, que dis-je (!), phénoménal Surrender, des Chemical Brothers.

The Chemical Brothers, c’est Ed Simons & Tim Rowlands, deux fous d’éléctro qui commencèrent à se faire connaître en Angleterre début 90’s sous le nom de Dust Brothers.  C’est surtout un groupe plus ou moins poussé à faire leur musique par Fatboy Slim et qui explosa sur la scène internationale lorsqu’en 1995 sort l’album Exit Planet Dust, directement auréolé de succès et qui poussa le groupe à partir en tournée internationale avec en première partie Daft Punk ! Le groupe entra définitivement dans la prospérité en 1997 avec Dig Your Own Hole, lui aussi encensé par la critique et les ventes. Mais en 1999, le duo remis ça une nouvelle fois, pour un disque juste hallucinant. Surrender !

Soyons très clair. Si les deux précédents albums sont eux aussi incontournables pour tout fan de rock/éléctro, Big Beat qui se respecte, ce Surrender est un album que tout amateur de musique se doit d’avoir dans sa discothèque. Véritable machine de guerre du dancefloor, le disque commence par un trio implacable qui entraîne en un rien de temps qui que ce soit dans un état de transe complet. Ce trio est composé de la très techno-pop Music:Response qui introduit comme il faut les festivités avant d’enchainer sur un Under the Influence hypnotisant et au sample destructeur avant de terminer sur un Out of Control euphorisant qui emporte tout sur son passage. Et comme si cela ne nous avait pas convaincu du génie des deux Dj’s britanniques, l’album enchaîne avec un Orange Wedge des plus psychédéliques avec des samples torturés mais qui offre un titre qui sonne comme une petite pause relaxante et entraînante avant de faire sonner le géniallissime Let Forever Be, avec Noel Gallagher au chant, véritable hymne éléctro/pop qui montre que le mariage des genres et la variété des inspirations est un des talents les plus poussés chez le duo, comme le montre aussi The Sunshine Underground, titre instrumentale de 8 minutes aux influences orientales avec une intro incroyable qui occupe la moitié du morceau ! Le tout avant de se prendre une nouvelle claque, le si planant & aérien Asleep from Day, sorte de pause Zen qui pourrait être définie comme étant du yoga musical. Viens alors Got Glint?, morceau résolument fun qui fait monter le rythme tout en envoûtant l’auditeur avant de faire péter une nouvelle bombe House, le terrifique Hey Boy, Hey Girl qui une nouvelle fois provoquera le déhanchement de toute une population pourtant réticente à l’éléctro pour conclure cette nouvelle trilogie conçue pour faire danser avec Surrender, autre morceau inspiré par l’orient et dont la rythmique crescendo est toujours aussi envoûtante. Enfin, l’album se termine par une dernière claque, la ballade Dream On qui se veut une nouvelle fois planante tout en offrant un rythme pop et une atmosphère unique. Non, très franchement, on ne peut rien reprocher à ce disque dont la perfection et le souci du détail bluffe même encore 10 ans après. Une perle comme on n’en voit rarement, qui propulse immédiatement les Chemical Brothers au rang de plus grands artistes éléctro/Big Beat du monde. Et pour les avoir vu en concert, ces deux gars assurent autant en live qu’en studio. Oui, on appelle ça des génies de la musique.

Xidius, sous influence.




Agenda du mois.

avril 2009
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930