02
Mar
09

Premières impressions…No Line on the Horizon

Attention mesdames et messieurs, ça ne rigole plus. Ca ne rigole plus car voyez vous, j’ai la très lourde tâche de donner mes premières impressions sur l’évènement musical du moment voir peut être même, osons, de l’année. Le nouvel album d’un groupe cultissime qui a marqué le rock de son empreinte et qui après 30 ans de carrière est toujours là. L’un de ces mastodontes du rock qui a réussi à traverser les âges et qui revient en 2009 avec la ferme intention encore une fois de marquer l’année de par son album et par la tournée gigantesque qui va suivre. Décrié comme étant une machine commerciale par certains et par des dieux du rock par d’autres, je dois rester objectif quand à ce que je considère ni plus ni moins comme le plus grand groupe du monde. Oui, je veux bien parler de Adam Clayton, Larry Mullen Jr., The Edge & Bono. Oui, je veux bien sûr parler de U2 & de son nouvel album, le fameux No Line on the Horizon.

Mais avant de se lancer dans le vif du sujet, petit rappel des derniers évènements. Après une décennie marquée par l’expérimentation et trois albums changeant totalement la direction artistique du groupe (à savoir Achtung Baby, Zooropa & Pop), U2 était de retour en 2000 avec All That You Can’t Leave Behind qui causa la déception à de nombreux fans : un album pop-rock convenu et n’ayant plus du tout ce souffle épique si caractéristique de U2. Un album gentillet et franchement moyen qui était sauvé de justesse par 2, 3 titres mais dont les fans ont préférés oublier la playlist. Pourtant, l’album est aujourd’hui le deuxième plus vendu du groupe la tournée qui a suivi fût triomphale. En 2005, espoir avec How To Dismantle An Atomic Bomb, un bon album bien mieux que le précédent mais encore une fois en deça des attentes, surtout à la vue de la carrière du groupe. Bien évidemment, la tournée qui suivie fut un énorme succès elle aussi…Nous voilà en 2009, avec No Line on the Horizon, clamé comme le grand retour de la formation irlandaise…Promesse tenue?

Débutant sur un No Line on the Horizon au son lourd, avec un Bono qui crie au chant mais en maîtrisant totalement, l’album montre dès le début une nouvelle direction musicale, immédiatement confirmée par l’intro du second morceau, le terrible Magnificent, dans lequel The Edge fait preuve une nouvelle fois de son jeu si particulier et avec une batterie très présente. Le morceau possède vraiment la U2 touch des années 80 mais avec une ambiance sonore nouvelle. Viens alors Moment of Surrender, véritable prière posée, avec une ligne de basse lancinante et un chant juste magnifique, malgré que le morceau soit un peu long. Poursuivant dans la veine du morceau calme et planant, l’album livre ensuite Unknown Caller, véritable montée en puissance où Edge fait preuve d’un son nouveau, voguant entre son style inimitable et des influences très Jimmy Page. Le tout risque d’être un grand moment live. Une intro donc diversifiée et réussie jusqu’à ce cinquième morceau, I’ll Go Crazy if I Don’t Go Crazy Tonight dont le démarrage fleure bon le son type d’All That You Can’t Leave Behind, ce qui pourrait signifier le malaise. Il n’en est rien, grâce à un refrain qui mets vraiment la pèche et aux arrangements qui donnent clairement un morceau joyeux. C’est alors qu’explose Get On Your Boots, le fameux single qui ici prend tout son sens tant il sonne comme la récréation de l’album avec un rythme d’enfer et un pont final juste monstrueux (LET ME IN THE SOUND !). Un son rock’n roll qui revient plus fort que jamais dans Stand Up Comedy dans lequel les influences de Jimmy Page sur The Edge sont flagrantes mais cela n’empêchant pas la chanson d’être une vraie claque dans la tronche avec une petite touche éléctro bien venue. Résonne alors Fez – Being Born, dont l’intro est juste bluffante, morceau ultra aérien marqué par l’influence marocaine qu’à eu la ville de Fez sur le groupe et la résonance des « Let Me in The Sound » de retour. Viens ensuite le morceau, n’ayant pas grand chose à voir étonnamment, avec des résonances éléctro et un son aux inspirations orientales avec pourtant une ambiance rock. S’ensuit le très calme White As Snow, morceau le plus posé de l’album, une ballade calme plutôt réussie. Reste alors les deux derniers morceaux de l’album, Breathe & Cedars of Lebanon, qui sont de véritables tueries. Si la première est marquée par une batterie très présente et la guitare résonnant à tout va, la dernière rappelle l’époque Passengers avec une instru principalement composée par la batterie de Larry Mullen Jr. et des bruitages rappelant la guerre sur lequel Bono parle telle une confidence.

Au final, ce nouveau cru de U2? Tout d’abord, l’album bénéficie d’une véritable cohérence et d’une ligne directrice qui offre au disque une homogénéité comme on en avait pas vu depuis Pop. Mention spéciale à Larry Mullen Jr. & Adam Clayton qui se sont véritablement lachés et qui sont parfaits de bout en bout. The Edge est encore une fois très bon, avec un son qui se divertifie mais qui garde sa touche si particulière. Et enfin Bono, qui soulage tout le monde en montrant qu’il en a encore dans le ventre et qui fait preuve d’un chant somptueux. Avec une ambiance planante et lourde, l’album est très dense et possède quelques tueries (Magnificent, Breathe & Cedars of Lebanon pour ne citer qu’elles). En tout cas rien n’est à jeter et surtout le tout mérite le respect. U2 a réussi là où certains groupes légendaires ont complètement échoués l’année dernière (AC/DC ou les Guns’N Roses pour ne citer qu’eux), à savoir se renouveler en gardant une identité propre au groupe. Qu’on se le dise, les 4 irlandais sont de retour au sommet et risquent de faire très mals en live cette année. Chapeaux les mecs.

Xidius, comblé.


0 Responses to “Premières impressions…No Line on the Horizon”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

mars 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

%d blogueurs aiment cette page :