17
Fév
09

Incontournables des 90’s…OK Computer

C’est la galère en ce moment d’être Xidius. Voyez vous, je dois subir les assauts de Trumper et de sa vidéo, écrire pour ce foutu site, couvrir l’info super héroïque sur un autre, monter le prochain Critika, préparer le prochain Xidius Présente & réviser. Bah oui, figurez vous que certains ont des examens blancs cette semaine…Comble de tout ça, je vais devoir parler d’un album incontournable que je ne connais pas super bien. Voir avec lequel j’ai du mal. Il n’empêche que pour beaucoup, cet album en question est l’un des plus importants des 90’s…Et il s’agit du OK Computer de Radiohead!

Radiohead, groupe anglais mythique qu’on ne présente plus, a réalisé ce troisième album dans en 1997 et qui a clairement propulsé la formation dans la catégorie groupe anglais culte en un instant. Succès critique et commercial incroyable, l’album est aussi le dernier album « rock » pur du groupe. Quoi que résumer le disque comme ça serait un rien facile…

OK Computer, c’est la rencontre inédite en le rock caractéristique du groupe et un son plus pop, ambiant voir même éléctro. En clair, c’est le premier album vraiment expérimental de ses auteurs…Débutant sur le planant et pourtant menaçant Airbag (qui traite de la peur des voitures de Thom Yorke, le chanteur…), le disque va constamment jouer entre passages violents et pauses ultra planantes à l’image de Paranoïd Androïd, morceau dans lequel s’alterne plus riffs de guitare entrecoupés de séquences ambiantes. Prônant toujours certains morceaux dépressifs (le si intrigant Exit Music (For A Film), écrit à partir d’une scène de Roméo & Juliette où cette dernière se pointe un revolver sur la tête dans une église…Musique utilisée dans la scène puisque écrite pour!) ou sombres (Climbing Up The Walls), le groupe va aussi donner dans l’expérimental pur (Fitter Harpier avec le chant…d’un Macintosh.) ou des morceaux plus posés mais tous aussi bons (Subterranean Homesick Alien ou le très connu Karma Police). Et si les anglais donnent une seule fois dans le rock pur (grisant Electioneering), c’est dans les morceaux calmes et doux qu’ils montrent la diversité de leur talent. (Let Down, Lucky ou le somptueux No Surprises). S’achevant sur le très dépouillé The Tourist, sonnant comme la fin d’un grand disque, Radiohead livre ici l’un des univers les plus singuliers de la scène actuelle mais surtout donne avec OK Computer un chef d’oeuvre du rock progressif, que certains n’hésitent pas à appeler le Dark Side of the Moon des années 90.
Attention : oeuvre profonde, prenant aux tripes et surtout culte.

Xidius, journaliste OBJECTIF !


0 Responses to “Incontournables des 90’s…OK Computer”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

février 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

%d blogueurs aiment cette page :