08
Fév
09

Espion(s)

Eh oui ce dimanche vous n’aurez pas votre chronique habituelle du dimanche sur les sportifs de légende (qui est repoussée à mercredi) mais la critique d’un film qui ne sera pas à l’affiche du prochain Critika mais qui tout de même, mérite que l’on s’y interesse.

Espion(s) - Guillaume Canet

Espion(s) est le premier long-métrage de Nicolas Saada, qui avait déjà participé à l’élaboration de quelques scénarios mais qui était surtout critique cinéma de 1987 à 2000 aux cahiers du cinéma, excusez du peu…

Pour son premier film, Nicolas Saada peut être très satisfait. Tout d’abord, la critique est unanime. Même ses anciens collègues des Cahiers, réputés pour être perfectionnistes lui ont attribué de bonnes notes…  Le film saura-t’il trouver sa place en ce début d’année chargé de grands films et de grandes stars? Il a tout pour.

Le casting est absolument impeccable. Porté par un Guillaume Canet égal à lui-même, toujours juste, et parfait dans son rôle de type paumé, qui se retrouve mélé à une histoire invraisemblable, où services secrets et terroristes s’entrecroisent, le reste de l’équipe suit dans cette justesse de jeu… Géraldine Pailhas, dont le rôle est très ingrat, parvient à attirer l’attention sur elle. Son histoire avec le personnage de Guillaume Canet est remarquablement bien mise en scène. A tel point qu’on en vient à se demander: est-ce une film d’amour, un polar?

Nicolas Saada joue avec les genres. Il le dit lui-même: « l’envie de raconter une histoire sentimentale au coeur d’un film de genre […]  Ce film est d’abord une histoire d’amour sur fond d’espionnage. » Le jeu des deux personnages, tourmentés par leurs histoires personnelles et leurs destins ainsi que l’ambiance morose et ternie que propose le film mettent parfaitement en évidence le fait que cette histoire d’amour est finie avant d’avoir commencé.

Après Secret Défense, il semble bel et bien que l’espionnage et le terrorisme soient des thèmes brûlants d’actualité, quasiment une obsession occidentale, si l’on regarde les films américains. Moins clinquant que James Bond, moins violent que la trilogie Jason Bourne, le film de Nicolas Saada offre à ce genre une nouvelle fenêtre qui parvient à lier deux aspects: une histoire sentimentale, une histoire d’espionnage dans une série de rouages qui s’embriquent parfaitement.

Définitivement, c’est un cinéma modeste, si on le compare au travail des américains. Mais Espion(s) n’en est pas moins intéressant. Il résonne même bien plus réaliste, ce qui, pour un film de ce type, n’est pas plus mal. La reflexion qui en découle est bien plus riche…

Espion(s)

Oceanlook.


2 Responses to “Espion(s)”


  1. 1 spleenacid
    08/02/2009 à 19:05

    Bon. « Groupie mode on »:

    GUILLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAUMEEEEEEE <3

    * off *

  2. 08/02/2009 à 22:55

    J’ai beau aimer Guillaume Canet, et aimer les films a rebondissement, j’ai eu personellement enormément de mal a accrocher à celui-ci. J’ai eu tout au long du film, et au long de l’entrevue avec Nicolas Saada auquel j’ai assisté, l’impression que le but n’était pas de construire un film pour le spectateur, mais pour l’équipe qui l’a fait. A mon gout, les personnages ne sont pas assez creusés, pas assez prenant, et pas si bien joués que ça. Au delà de ça, le scénario du film m’a semblé plat. En effet, on doit attendre la toute fin pour qu’il se passe enfin quelque chose…et il faut avouer qu’etonnemment je m’y attendais. Pour finir, et pour faire court, au niveau de la technique, le film fait sans cesse des tentatives de références à de grands cinéastes, sans se reveler dans un style qui lui est propre…
    tout ça pour dire que personellement, je n’ai pas apprécié ce film, qui aurait pourtant pu, je pense, avoir un certain potentiel.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

février 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

%d blogueurs aiment cette page :