30
Nov
08

Nadia Comaneci, la poupée roumaine

Dans une petite ville de Roumanie, Onesti, Nadia Comaneci voit le jour en 1961. Aujourd’hui, elle possède toujours la nationalité roumaine, mais également la nationalité américaine.  C’est donc en plein dans le régime communiste très dur de Ceauşescu que Nadia grandit.

(Onesti, une ville au visage typiquement communiste).

onesti_sus05

Nadia Comaneci est l’exemple même de la sportive préparée, destinée à être sportive professionnelle, destinée à représenter son pays, à lui faire honneur. Dans le modèle communiste de ces années-là, le sportif est la vitrine de la puissance, et le sport est souvent le lieux d’affrontements entre différents pays hostiles à cette époque de Guerre Froide. Ce fut notamment le cas au cours des jeux olympiques entre l’URSS et les Etats-Unis.

C’est ainsi que la petite Nadia débute la gymnastique dès la maternelle, dans une équipe locale. L’esprit de compétition y est déjà fort. A six ans, le talent de Nadia tape dans l’oeil d’un entraineur de gymnastique roumain célèbre dans le pays, Bela Karolyi, et ce dernier décide de la recruter dans son école expérimentale de gymastique.

Durant trois années, Nadia altèrne l’école, qui lui prend beaucoup de temps, et sa maison, en compagnie de sa famille. A dix ans seulement, elle participe à sa première grande compétition, contre les gymnastes Yougoslaves. A elle seule, elle remporte tous les titres et réussit à faire triompher son équipe. Elle étais déjà devenue en 1970 la plus jeune championne de Roumanie de l’histoire. Pour le pays, Nadia est déjà une future star.

Après être passée professionnelle à treize ans, nadia poursuit son chemin en remportant les coucours les plus prestigieux, chez elle, comme à l’étranger. En 1975, elle est sacrée championne d’Europe au concours général. épreuve mêlant de nombreux exercices, et consacrant la gymnaste la plus complète.

En mars 1976, en préparation pour les jeux, le talent de Nadia explose lorsqu’elle remporte la première édition de l’American Cup. Elle y remporte le concours général et obtient la note de 10, récompensant la perfection, après un enchainement splendide.

(Nadia Comaneci à la poutre).

nadia-comaneci-olympics-ap760719047-ga

En 1976, elle est la star des jeux olympiques de Montréal, après une compétition de folie. En effet, elle remporte trois titres olympiques: aux barres asymétriques, à la poutre, et au concours général. Elle gagne également une médaille d’argent, plus une en bronze. Au delà de ces récompenses, Nadia éblouit le monde par sa légèreté et sa maitrise dans sa discipline. Elle devient la première gymnaste à obtenir un 10 aux JO, et elle totalise même sept durant l’Olympiade. Par ailleurs, elle est la plus jeune gymnaste de l’histoire à recevoir la récompense suprême.

Elle attire également les médias, au point de faire la couverture du magazine célèbrissime Time. En outre, elle reçoit de son pays le titre de Héros du travail socialiste des mains de Ceausescu.

nadia-comaneci-time-cover

Si ces olympiades auront fait la Légende de cette sportive, la suite fut plus compliquée. En effet, fatiguée par ses entrainements et touchée par le divorce de ses parents, elle apparait amaigire aux Championnats du monde de Strasbourg, en 1978. Elle y remporte tout de même un titre à la poutre. Aux jeux de Moscou en 1980, elle remporte encore deux nouveaux titres olympiques, qui font d’elle la gymnaste la plus talentueuse de tous les temps.

En 1981, épuisée, et à seulement 20 ans, elle met un terme à sa carrière.

Un petite vidéo qui illustre le talent de Nadia.

Et une petite dernière.

Oceanlook.


8 Responses to “Nadia Comaneci, la poupée roumaine”


  1. 1 spleenacid
    30/11/2008 à 18:42

    J’aime cette fille Bordel. C’est juste magique de la regarder.

    Thank U.

  2. 2 xidius
    30/11/2008 à 21:08

    Hallucinante. Ni plus ni moins.

  3. 3 Nadia s
    29/04/2009 à 19:39

    C’est elle qui a donné l’idée à mon pére de mon prénom.
    Je suis admirative , elle y arrive avec une telle facilité Wouah !

  4. 4 DURUP
    30/01/2011 à 16:01

    Une telle perfection (regardée près de 35 ans plus tard), cela soulève le coeur … d’admiration !!! Bravo, Nadia, petite divine : et j’espère que ta vie est belle, quelque part dans le monde.

  5. 5 Violette
    13/04/2011 à 22:05

    Nadia Comaneci « crushed » gymnastic just as Sylvie Guillem did with Ballett.
    They both are genius.

  6. 6 nkaili
    29/11/2011 à 23:34

    Nadia est un ange venu du ciel.Notre amour pour elle est sans fin.je vous souhaite tout le bonheur du monde avec votre jolie petite famille.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

novembre 2008
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

%d blogueurs aiment cette page :