09
Nov
08

Diego Maradona: El Pibe de Oro…

Diego Armando Maradona est né un jour d’octobre 1960 à Buenos Aires, la capitale de l’Argentine. Plus précisemment, le quatrième enfant d’une famille très pauvre, et seul garçon, grandit dans un quartier défavorisé de la ville, Villa Fiorito…

villa-miseria2_large

 

Comme le montre l’image ci-dessus, le cadre de l’enfance du futur footballeur était des plus pauvres, des moins faciles…

C’est dans ce quartier que le petit Diego commença à jouer ou football, dans les rues, avec des enfants du coin. Très vite, il montra qu’il avait une véritable passion pour ce sport.

En Argentine, il faut savoir que le football est le sport des pauvres et est souvent pratiqué dans ce genre de quartier. Le rugby et le tennis, les autres sports rois dans le pays sont réservés aux élites, et aux personnes ayant un niveau de vie élevé. C’est d’ailleurs le cas dans d’autres régions d’Amérique du Sud comme le Brésil, dont les footballeurs comme Ronaldo et Ronaldinho sont les exemples, eux-aussi issus de quartiers défavorisés…

Pour ces jeunes garçons, le football est un moyen extraordinaire de s’en sortir, de rejoindre l’Europe et tous rêvent d’imiter ceux qui ont réussi dans le passé, et qui sont glorifiés dans le pays… Peu réussissent, mais ils entretiennent l’espoir dans un quotidien difficile.

dyn001_original_600_450_pjpeg_2618731_9ade043175f23fad18115d9b97a245ad

 

Une carrière extraordinaire

Dès ses débuts à l’âge de 11 ans, Diego attire déjà les médias, qui se pressent pour admirer un nouveau phénomène, tant son talent est déjà épatant. Rapidement, il intègre une faible équipe du championnat argentin, et fait ainsi ses débuts en tant que professionnel, à l’âge de 16 ans seulement. Son impact dans le jeu est considérable, et il permet à son club de se placer honnorablement dans le championnat. Sur une période de 5 ans, il parvient à marquer un total de 116 buts, sur 166 matchs. Pas mal, pour un milieu offensif…

C’est le début d’une carrière fulgurante…En 1979, avec l’équipe nationale espoir, il remporte la coupe du monde et est élu meilleur joueur du tournoi. Il ne tarde pas à interesser l’Europe, et il rejoint  le club du FC Barcelone, après l’échec de la coupe du monde 1982 (la vrai cette fois-ci)… Il n’y joua que deux années, pas vraiment à l’aise face aux rugueux défenseurs espagnols, et souvent blessé. Il fut tout de même élu meilleur joueur du championnat dès sa première saison…

C’est à Naples, un modeste club de la première division italienne que le talent de Maradona va exploser. Là-bas, en 1984, il est accueilli comme un roi, et son personnage représente la révolte de la classe pauvre contre les clubs riches du nord que sont la Juventus de Turin ou l’AC Milan. En sept ans, il inscrit 115 buts en conduit son équipe jusqu’au titre en 1987 et 1990. Pour les napolitains, Diego passe d’idole au titre d’icône. C’est déjà à cet époque qu’il noue ses premiers liens avec la drogue. A Naples, Maradona atteint des sommets et il est, à cette époque, le meilleur joueur du monde, incontestablement.

goal

 

Le point d’orgue de sa carrière reste la Coupe du Monde 1986, qu’il remporte avec l’équipe nationale argentine, la portant à bout de bras, et inscrivant en finale le but décisif de la victoire contre la RFA. Cette dernière prendra sa revanche contre Maradona en finale de l’édition de 1990, où il livra une performance plus que moyenne.

WORLD CUP 1986

Sa « grande » carrière s’achève en demi-teinte en 1994, lors d’une nouvelle Coupe du Monde, où, malgré un but incroyable contre la Grèce, il est contrôlé positif et exclu du tournoi.

Son travail en club se termine en 1997 au Boca Junior.

Une personnalité controversé hors du terrain

Diego Maradona est un personnage dont l’aura dépasse bien le cadre du football, mais dont la personnalité et les agissements furent le coeur de nombreuses controverses.

Peut-être ses origines dans les quartiers difficiles, mais toujours Maradona eut des contacts réguliers avec la drogue depuis son passage à Naples, dans sa vie de joueur comme dans son après-carrière. En 1991, il écope d’une lourde suspension après avoir été contrôlé positif à la cocaine, et il l’est de nouveau durant la coupe du monde 1994. Ceci ajouté à son caractère difficile écorne son image de footballeur extraordinaire… En 2004, il est victime d’ un malaise cardiaque dû à ses problèmes de drogue le pousse au bord de la mort. Suite à une cure de désintoxication et une perte de poids de 45 kg, Maradona revit, mais rechute en 2007 après des problèmes de boulimie et d’alcool, dont il se remettra également.

D’autre part, Maradona est connu pour son engagement aux côtés des idées d’Hugo Chavez et Fidel Castro, et pour sa dénonciation du régime de George Bush.

Autre scandale, il aurait eu dans sa période italienne des contacts avec la Camorra, une mafia napolitaine…

Maradona, un mythe.

Selon un sondage réalisé par la Fifa en 2000, Maradona est le meilleur joueur de football du 20ème siècle. Sa technique, sa vitesse, sa vivacité sur le terrain ont toujours été reconnus, jusqu’à aujourd’hui où tous les spécialistes du sport s’accordent à dire que son talent reste inégalable.

Les grands matchs font les grands footballeurs, et ce quart de finale contre l’Angleterre en 1986 restera à jamais dans l’histoire du football. Ses deux buts marqués au court de la rencontre sont aussi différents que spectaculaires.

La « Main de Dieu », but inscrit de la main, que tout le monde remarqua, sauf l’arbitre de la rencontre…

Son second but reste celui que l’on considère comme l’un des plus beaux de tous les temps…

La légende continue encore aujourd’hui. Maradona anime un talk-show en Argentine où il pulvérise tous les records d’audience. Il y a même reçu l’autre mythe du foot, Pelé.

Un film lui a été consacré, d’Emir Kusturica, présenté au dernier festival de Cannes.

maradona_par_kusturica_fich

Ces derniers jours, il a encore marqué l’actualité en étant nommé sélectionneur de l’équipe nationale d’Argentine…

Oceanlook.


2 Responses to “Diego Maradona: El Pibe de Oro…”


  1. 1 spleenacid
    10/11/2008 à 17:59

    Je l’ai lu… Et … Voilà quoi :)

    Merci quand même.

  2. 2 treki
    28/04/2011 à 18:35

    TOUJOURS LE MEILLEUR . AUCUN AUTRE JOUEUR N’A CE TOUCHER DE BALLE ET CE SENS DU DRIBBLE , MEME PAS MESSI ( QUE J’ADORE )

    MARADONA IS ALWAYS THE BEST !!!!!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

novembre 2008
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

%d blogueurs aiment cette page :