01
Nov
08

American show !(3)

hep! c’est l’heure de notre petit point « élections américaines »!

Mercredi, nous saurons enfin quel est le nouveau président des Etats Unis!

Obama et McCain (illustration)

Voici donc, comme à chaque American Show, voici les dernierrs sondages, qui, comme depuis quelques temps déjà, donnent un avantage conséquent à Barack Obama!

L’écart se resserre entre Barack Obama et John McCain sur le plan national. Mais le système américain est tel pour élire un président  que l’issue du scrutin se décidera dans une poignée d’Etats dont le basculement dans le camp républicain ou démocrate pourrait désigner le vainqueur. Et selon les derniers sondages dans ces douze Etats-clés, l’avantage est au candidat démocrate.

En Caroline du Nord, où quinze grands électeurs sont en jeu, l’issue s’annonce extrêmement serrée. Car si George W. Bush y avait devancé John Kerry de 12 points en 2004, la démographie locale – cet Etat compte plus de 20% de Noirs – et l’installation récente d’industries de haute technologie dans le « triangle de la recherche » Raleigh-Durham-Chapel Hill semblent favorables à Barack Obama. Selon un sondage publié vendredi, les deux candidats sont à égalité, mais trois autres sondages créditaient le candidat démocrate d’un avantage compris entre un et quatre points.

Dans le Colorado, où neuf grands électeurs sont en jeu, Barack Obama a entre sept et dix points d’avance, selon les deux derniers sondages. En 2004, George W. Bush avait obtenu 52% des voix contre 47% pour Kerry, mais depuis quatre ans, les démocrates ont pris le contrôle du Congrès de l’Etat et du poste de gouverneur.

En Floride, où vingt-sept grands électeurs sont en jeu, George W. Bush avait également battu John Kerry en 2004, avec 52% des voix contre 47% pour le candidat démocrate. Comme lors des précédentes élections, la diversité de la population de cet Etat du sud des Etats-Unis rend l’issue du scrutin incertaine. Les deux études les plus récentes donnent à Barack Obama quatre points d’avance, alors que de précédents sondages anticipaient un écart plus resserré.

Dans l’Indiana, où onze grands électeurs sont en jeu, le vote s’annonce serré. Car si cet Etat n’a plus voté démocrate depuis 1964, le candidat démocrate, sénateur de l’Etat voisin de l’Illinois, y mène activement campagne, après y avoir talonné Hillary Clinton lors des primaires en mai. Les sondages eux-mêmes donnent des résultats contradictoires : un sondage diffusé jeudi donne un avantage de trois points à John McCain, un autre une avance d’un point à Barack Obama et un troisième les place au coude à coude.

Dans le Missouri, où onze grands électeurs sont en jeu, John McCain semble bien placé pour l’emporter. Alors que George W. Bush s’était imposé en 2004 avec 53% des voix, les derniers sondages placent le candidat républicain en tête avec une avance de trois points.

Dans le New Hampshire, où quatre grands électeurs sont en jeu et où John Kerry avait battu George W. Bush d’un point, l’avance de Barack Obama varie entre sept et quinze points, selon les sondages. Car si John McCain y a remporté de belles victoires aux primaires de 2000 et de 2008, les démocrates ont remporté en 2006 les deux sièges en lice dans cet Etat pour le Congrès des Etats-Unis. Ils ont également pris le contrôle du congrès de l’Etat, à la faveur d’une vague anti-républicaine dont Barack Obama espère tirer profit.

Dans le Nouveau-Mexique, où cinq grands électeurs sont en jeu, Barack Obama est très largement en avance. Malgré la courte victoire de George W. Bush en 2004, John McCain, sénateur de l’Etat voisin de l’Arizona, aura fort à faire pour détourner les hispaniques – qui représentent plus de 40% de la population de l’Etat – du vote Obama. Un sondage publié vendredi donne ainsi au candidat démocrate une avance de 17 points, alors que d’autres études récentes le créditaient d’une avance comprise entre cinq et dix points.

Dans le Nevada, où cinq grands électeurs sont en jeu, les républicains se sont imposés lors de huit des dix dernières élections présidentielles. Mais comme au Nouveau-Mexique, le vote hispanique (25% de la population) sera déterminant. Un sondage publié jeudi crédite Barack Obama de cinq points de plus que John McCain, alors que les études précédentes lui accordaient une avance allant jusqu’à 12 points.

Dans l’Ohio, où vingt grands électeurs sont en jeu, George W. Bush avait battu John Kerry de 120.000 voix en 2004. Il s’agit d’un Etat d’autant plus crucial qu’aucun candidat républicain n’a jusqu’à présent accédé à la Maison-Blanche sans s’y imposer. Et selon plusieurs sondages récents, l’avance de Barack Obama est de quatre à sept points.

En Pennsylvanie, où vingt-et-un grands électeurs sont en jeu, les républicains espèrent bien inverser le résultat de 2004, année où John Kerry avait battu George W. Bush avec 51% des voix. Un objectif que le candidat républicain n’est pas certain d’atteindre. Deux sondages publiés samedi donnent en effet de quatre à huit points d’avance à Barack Obama, même si l’avantage du candidat démocrate dépassait les deux chiffres la semaine précédente.

En Virginie, où treize grands électeurs sont en jeu, les électeurs n’ont plus voté pour un démocrate à une élection présidentielle depuis 1964. Toutefois, la Virginie a eu tendance à voter de plus en plus démocrate lors des dernières élections. Et selon les deux derniers sondages, Barack Obama est en tête de quatre points, un écart touetfois plus serré que dans les précédentes enquêtes.

Dans le Wisconsin, où dix grands électeurs sont en jeu, Barack Obama semble quasiment certain de l’emporter. Quatre ans après la victoire de John Kerry, qui y avait battu George W. Bush de seulement 11.000 voix, Barack Obama est en tête dans les sondages depuis plusieurs mois. Deux sondages publiés jeudi lui donnent même une avance comprise entre onze et seize points.

Dans ce contexte ultra-important pour la politique américaine, un film événement fait vraiment parler de lui, il s’agit de « W. l’improbable président« , d’Oliver Stone, avec Josh Brolin, dans le rôle de George Bush, dont on sait aujourd’hui qu’il est le pire président de l’histoire des Etats Unis. American Show n’a pas la vocation de faire de la critique ciné, et , pour de plus amples infos sur ce film, je vous renvois à « Critika » dont le prochain pilote devrait paraitre mi-novembre.

Oceanlook, qui attend (im)patiemment mercredi.

PS: les prochains « American show » auront lieu lundi mardi et mercredi, pour les résultats complets!


0 Responses to “American show !(3)”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

novembre 2008
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

%d blogueurs aiment cette page :