21
Sep
08

Cate Blanchett: une actrice hors du commun

Un jour, en lisant avec une attention particulière le magazine de cinéma Première, auquel mon père fut un temps abonné, je suis resté interloqué devant la couverture qui osait un titre fou du genre de celui-là!

« Cate Blanchett: la meilleure actrice du monde? »

Sur le coup, j’ai un peu rigolé intérieurement. Moi, si vous voulez, Cate Blanchett, j’en étais resté à cette grande Elfe complètement folle qu’elle jouait dans Le Seigneur des Anneaux, assortie de grandes et moches oreilles… Mais, bon, en tant que critique juste, mon jugement ne pouvait se fonder que sur ce film, et j’ai donc décidé de laisser sa chance à cette petite Cate…

C’est au détour d’une après-midi seul chez mon père que Mr Canal+ m’a permis d’en savoir un peu plus sur elle, au détour de ce film, Babel:

 

Comment dire: je l’ai trouvé lumineuse, incroyablement belle, dégageant une sorte de puissance de jeu exceptionnelle… Pour tout dire, elle paraissait omniprésente sur l’écran, avec sa froideur naturelle, son regard perturbant. Entre parenthèse, le film est très bon. Enfin, c’est bizare comme impression, mais c’est une le style de film « tire-balle » comme j’aime l’appeller tant l’atmosphère est lourde et sinistre. Si vous voulez vous plomber une soirée joyeuse, il y a pas mieux.

Pas plus tard que quelques jours après, je l’ai vu totalement différente dans le rôle de la Reine Elisabeth, et c’est que je me suis rendu compte que Cate Blanchett est une actrice caméléon: elle rentre dans la peau d’un personnage, elle se fond dans le décor, et on oublie que c’est une actrice, elle incarne à fond ses personnages, elle est ses personnages… (A noter que pour ce film sur la reine, elle fut nommée aux Oscars, seulement coiffée sur le poteau par Marion Cotillard)…

 

Ah! et on peut aussi rajouter que j’étais allé la voir (pas elle spécialement) dans le dernier Indiana Jones, avec mon cher Xidius où elle joue le rôle d’une sado-maso russe complètement loufoque, à la recherche de la connaissance. Sa prestation y est originale, mais bon, pas son meilleur rôle quand même… Bref, il y a une semaine, je regarde un film en DVD dont j’ignore tout, sauf que Cate Blanchett y joue, et cela suffit à attiser ma curiosité. Il s’agit de Notes on a Scandal (Chroniques d’un scandale), dans lequel elle joue le rôle d’une prof de dessin paumée, qui, par désir, par caprice, va succomber aux charmes d’un de ses élève de 15 ans. Le problème, c’est qu’elle confie ses secrets à celle qu’elle croit être son amie (Judi Dench, diabolique dans le film), et qui se révèle être complètement folle.

Enfin, le film est génial, sublimé par la prestation de Cate Blanchett, touchante, troublante, captivante…

Alors, Cate, la meilleure actrice du monde? C’est un peu dur à dire, mais pourquoi pas? De plus, Australienne d’origine, elle parle un très bel anglais, très articulé, pas comme toutes ses actrices américaines qui crachent leur dialogue par le nez, tant leurs voix sont nasillardes… Il ne reste plus qu’à voir I’m not there, pour apprécier son rôle dans un Dylan androgine…

Oceanlook.


1 Response to “Cate Blanchett: une actrice hors du commun”


  1. 1 spleenacid
    21/09/2008 à 19:59

    Cate elle GERE.

    Tu oublies. Veronica Guerin dans sa filmographie.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


Agenda du mois.

septembre 2008
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

%d blogueurs aiment cette page :